Dalat, un air de notre douce France.

Dalat, un air de notre douce France.

Située dans les hauts plateaux du centre du pays, Dalat avec sa « tour Eiffel », son climat « printanier » et ses petits chalets aux styles savoyards nous laisse penser que nous sommes en France. Ce changement d’environnement et de climat est assez agréable, surtout si vous voyagez en Asie du Sud-Est depuis un certain temps. Et si ce n’est pas le cas, alors vous allez vous sentir comme à la maison !

UNE BALADE DANS LA VILLE DE DALAT

Dalat a aussi pour particularité d’avoir un très beau marché semi couvert proposant de sublimes produits frais. On y trouve des marchands de fleurs, ainsi que des marchands de fruits et légumes, mais il est également possible de dégoter du miel et vin de producteurs de la région !
Et oui nous parlons bien de vin, car Dalat est une région viticole qui produit du vin Vietnamien. La culture Française a marqué l’histoire de la ville ainsi que de nombreux bâtiments. Dalat fut « aménagée » par les français pendant plusieurs années comme le rappel la Cathédrale Saint Nicolas, le Lycée Yersin ou la gare, qui est fermé depuis plus de cinquante ans mais conservant quelques kilomètres de lignes pour le plus grand bonheur des voyageurs et des locaux. Les Vietnamiens aiment cette ville pour les vacances de part son climat doux mais aussi car la région est un véritable dépaysement.

Vous avez un pied à Dalat, courez explorer :

+ LE LAC XUAN HUONG ET SES ALENTOURS
Dalat évolue autour d’un grand lac propice aux balades pour les jeunes amoureux Vietnamiens venues dans la ville pour leur lune de miel mais pas que. Proche de celui ci, se trouve le jardin des fleurs se composant de petits parcs où il est possible de s’y arrêter pour se restaurer ou simplement boire un verre. Plus loin un immense centre commercial souterrain se trouve en bordure du lac, au sommet se dresse un « gros bourgeon » vert et jaune montrant son entrée. Une construction que nous trouvons plutôt bien pensée et qui contraste avec le reste de la ville.

+ DALAT RAILWAY STATION
Cette gare possède elle aussi sa « french touch » ! De style art déco, ce sont deux architectes français Revéront et Moncet qui ont conçues cette gare. Sa construction a débutée en 1901 et s’est achevée en 1933. La gare n’est plus en service mais une ligne est toujours active, celle menant à Trai Mat le village abritant la fameuse pagode Linh Phuoc. La gare de Dalat serait la plus ancienne gare du Vietnam et fut classée comme monument historique en 2001 par le Ministère de la Culture et de l’Information.

+ LA « MAISON FOLLE » OU LA PENSION HANG NGA
Cette maison à l’allure psychédélique fait parler d’elle dans l’univers des Bloggeurs. Visite considérer comme incontournable durant un séjour à Dalat, ou optionnelle suivant les personnes, nous avons voulu faire notre propre opinion, non pas pour y loger comme il est possible de faire, mais plus pour apprécier la folie d’une artiste et architecte nous rappelant le célèbre architecte espagnol Gaudi. Elle se nomme Mme Dang Viet Nha, fille de l’ancien président du Vietnam, ces réalisations semble sortir tout droit de ses rêves. Cette maison est un vrai labyrinthe où chaque passages, chaque escaliers, passerelles nous mènes vers un lieu tout autant burlesque. En constante évolution, cette demeure nous donne l’impression d’être vivante et n’en fini pas de grandir.
Avec ses formes non conventionnelles, ses passages plus ou moins secret et sa magnifique vue sur la ville, la Crazy House et un réel plus lors de notre visite à Dalat. Apportant quelques choses de différents en comparaison des pagodes et des règles strict en architecture.
L’entrée coûte 40,000 dongs par personne
L’adresse de la « Maison Folle » est : Crazy House, Phường 4, Thành phố Đà Lạt, Lâm Đồng, Vietnam
(Vous trouverez facilement votre chemin avec Maps.me ou Google maps en téléchargeant la carte du Vietnam et sa région afin de pouvoir l’utiliser en HORS LIGNE)

LES ALENTOURS DE DALAT

Il y a beaucoup à faire autour de la ville et prendre l’air est vraiment agréable dans ce coin du Vietnam. Le meilleur moyen pour prendre le temps d’apprécier ce qui vous entours à votre rythme et tout en en voyant un maximum est d’être véhiculé. Dalat et plus particulièrement sa région est réputée pour ses champs de fleurs à perte de vue ! Le spectacle peut y être vraiment sympathique ! Sans oublier les nombreux temples et autres activités plus en rapport avec la nature.

+ LINH PHUOC PAGODA, UNE ARCHITECTURE UNIQUE
À l’aube de notre deuxième jour à Dalat, nous avons loué un scooter afin de visiter les environs.
Cet édifice est remarquable de par sa taille, mais surtout de par les matériaux qui le composent tels que des morceaux de verres, de mosaïques et de terre cuites, il y en a vraiment de partout. Achevé en 1952, et souvent rénové et c’est un immanquable, surement l’un des temples le plus stylisé que nous ayons vu.
Depuis Dalat, comptez 15 minutes de scooter
L’entrée est gratuite.
En quittant les lieux, nous apercevons au loin une sorte de château, nous en prenons donc la direction. Il s’agit du Thanh That Da Thuoc, nous gravissons les marches menant à lui mais en y arrivant ces portes sont closes.

+ LE THIEN VIEN TRUC LAM MONASTERY
Quand nous sommes arrivés dans ce temple la première impression fut un sentiment de Zénitude. L’environnement est superbe avec son immense lac juste en dessous, les jardins sont magnifiquement arborés et les bâtiments de style japonais sont en parfait état poussent à la méditation. Le Monastère est situé dans une forêt de pins, le laissant à l’abri des regards. Et malgré sa renommée, il reste un temple calme et reposant.
Depuis Dalat, comptez 30 minutes de scooter
L’entrée est gratuite.

+ TREK SUR LE MONT LANG BIANG
Arrivé en début d’après-midi, nous avons eu un peu peur de ne pas pouvoir gravir le Mont Lang Biang avant la tomber de la nuit. Les guides à l’entrée nous ont annoncé que le trek durera environ 4 heures si nous ne prenions pas les jeeps nous permettant atteindre le premier palier, situé à environ en 1600m. Nous décidons tout de même de tout faire à pied, et prendre directement le chemin menant au sommet à 2167m, donnant un point de vue imprenable sur toute la région de Lam Dong.
Nous avons atteint le sommet en 2 heures, se fut un trek express mais la récompense valait bien l’effort fourni. Nous avons eu la chance d’apercevoir des gibbons, ces singes sont assez rares dans la région et ils évitent tous contact avec les humains.
La vue est juste incroyable depuis le sommet. Malheureusement, nous sommes tombé nez à nez (plus particulièrement derrière le panneau indiquant le sommet) un tas d’ordures. Bouteilles d’eau, sachets plastique et autres déchets! Quelle tristesse..

SI VOUS AVEZ RÉUSSI À ATTEINDRE LE SOMMET AVEC UNE BOUTEILLE D’EAU PLEINE,  DES SACHETS DE NOURRITURES ET AUTRES DANS VOTRE SAC, VOUS ÊTES DANS LA CAPACITÉ DE FAIRE LE CHEMIN INVERSE AVEC VOS EMBALLAGES VIDES VOIR MÊME EN RAMASSER SI VOUS EN VOYEZ. 
PENSEZ-Y, C’EST UN GESTE SIMPLE QUI FAIT DU BIEN À NOTRE PLANÈTE.

Je vous recommande de faire l’ascension complète par vos propres moyens. Évitez de prendre une jeep et apprécier ce moment, peut être que vous aussi vous aurez la chance d’apercevoir des gibbons !
Situé à environ 25km de Dalat au Nord, pour vous y rendre par vous-même en scooter (suivez votre GPS en utilisant Maps.me ou Google maps.)
Vous serez rapidement si vous êtes au bon endroit en voyant le panneau “Lang Biang” posé sur une colline à la “Hollywoodienne”.
Le parking est payant, je vous conseille de vous garer en dehors.
L’entrée coûte 20,000 dongs par personne.

+THIEN VIEN VAN HANH, LE GOLDEN BUDDHA
La nuit commença à tombée quand de loin nous avons aperçu l’immense bouddha doré sur une petite colline. Nous décidons d’y faire une halte afin d’en savoir plus. Pas de chance, les lieux sont fermés nous ne pouvons pas voir le temple mais nous capturons quelques images de ce fameux golden Buddha.
Comptez 10 minutes de scooter depuis Dalat.
L’entrée est gratuite

Vous pouvez aussi visiter :

+ LE TEMPLE TINK XA NGOC
Avant de partir à la conquête de la province de Dalat, nous avons visité un temple se trouvant en son sein. Le Tinh Xa Ngoc Tin. Essayez de le prononcer maintenant! Compliqué hein?
Le temple se trouvant sur les hauteurs du lac n’est pas le plus beau que nous ayons eu la chance de visiter, mais l’avantage, c’est qu’il n’est pas touristique et nous avons pu en faire le tour sans troubler la vie monastique. Nous voulions voir un deuxième temple se trouvant non loin de celui ci mais il était en rénovation.

+ LA CATHÉDRALE SAINT NICOLAS, L’ÉGLISE DOMAINE DE MARIE ET LE LYCÉE YERSIN
Ces trois monuments sont emblématiques à la ville. On peut clairement y apercevoir l’influence Française dans l’architecture de ces derniers.
– Les français débutèrent la construction de la Cathédrale Saint Nicolas en 1931 et elle prendra fin 11ans plus tard. Trois choses font d’elle un monument intéressant, pour commencer il y a son style « néo-roman », sa couleur saumon qui lui donne un air doux et apaisant et pour finir le sommet de son clocher et coiffé d’un coq, symbole français.
– Entouré de sublimes jardins, l’église Domaine de Marie construit entre 1930 et 1940 est aussi intéressant de part son architecture, sa douce couleur, et surtout pour ses jardin. Elle possède un petit air normand avec ses toits aigus parfaitement adaptés à la vie en altitude.

+ ELEPHANT WATERFALL/ THAC VOI
Située à environ 30km de Dalat, comptez une bonne heure de route pour l’atteindre.
L’entrée coûte 10,000 dongs par personne.

+ LE LAC TUYEN LAM
Située à environ 6km du centre-ville de Dalat, ce lac entouré d’une forêt peut être une belle parenthèse verte après la visite du Thien Vien Truc Lam monastery.

VOYAGE EN THAÏLANDE : QUE VOIR ET QUE FAIRE DANS LES PLAINES CENTRALES THAÏLANDAISE ?

VOYAGER DANS L’UNE DES PERLES DE L’ASIE : LA BELLE THAÏLANDE

Peu importe où vous vous trouvez dans le monde, peu importe le pays que vous explorez, nous sommes tous conscient qu’il existe une réelle différence de coutume, de dialecte, de climat ou de topographie d’un point cardinaux à un autres.  Prenez pour exemple votre pays d’origine, diriez vous qu’il n’existe pas de différences entre le nord et le sud ?
La Thaïlande ne déroge pas à la règle et assume pleinement cette diversité. La culture, la nourriture, les festivités et activités peuvent vous dépayser sans même que vous aillez à quitter le pays.
Nous avons donc pris le parti de découper le pays en zones. Trois différentes zones géographiques  qui seront le Nord, le Centre et enfin le Sud du pays.
Découvrez nos coups de cœur, nos incontournables et nos conseils  pour un voyage réussi en Thaïlande.

Les Plaines Thaïlandaise

NOTRE ITINÉRAIRE DANS LES PLAINES THAÏLANDAISE

Nous avons atterris BANGKOK pris un train jusqu’à -> KANCHANABURI nous avons pris un Bus -> AYUTTHAYA un train nous a conduis -> LOPBURI notre moyen de transport fut un train -> AYUTTHAYA trajet par voix ferroviaire-> PHITSANULOK encore une fois le train fut notre moyen de locomotion  -> SUKHOTHAÏ Cette fois se fut en Bus ->CHIANG MAÏ 

BANGKOK

La tentaculaire Bangkok est la capitale de la Thaïlande, c’est  8,281 millions d’habitants, 1569 km ², plus de 580 temples, des milliers d’endroits pour se régaler et le nom le plus long du monde, qui est :
« La Ville des anges, grande ville, résidence du Bouddha d’émeraude, ville imprenable du dieu Indra, grande capitale du monde ciselée de neuf pierres précieuses, ville heureuse, généreuse dans l’énorme Palais Royal pareil à la demeure céleste, règne du dieu réincarné, ville dédiée à Indra et construite par Vishnukarn » Qui dit mieux ?
La ville possède de fascinants attraits qui vaut le détour même si vous ne portez pas dans votre cœur les grandes villes. Comptez au minimum 2-3 jours pour avoir un aperçu et profiter de ce qu’elle a à offrir.

Vous avez un pied à  Bangkok, courez explorer :


+ Le Wat Traimit et en apprendre plus sur sa folle histoire. (entrée 40 bahts)
Ce temple est situé à la limite du quartier chinois et doit sa réputation à sa statue en or massif représentant Bouddha. « Une statue de Bouddha en stuc dorée à l’aspect peu attrayant resta 20 ans dehors sous un simple toit de tôles. Mais sous ce vieux stuc se caché l’un des plus beau trésor de la ville et surement même du pays : une statue en or massif. » 
Je vous conseille de prendre votre temps durant cette visite. Venez tôt le matin ou en fin de journée pour apprécier le lieu à sa juste valeur. Observez la vue, faites sonner les cloches entourant le temple et écoutez son histoire.

+ Le Wat Pho et son emblématique Bouddha coucher. (entrée 100 bahts)
Il s’agit de l’un des temples les plus anciens et l’un des plus grands de Bangkok, au sud du Palais Royal et à l’est du Chao Phraya, la rivière sacrée qui traverse la ville. Pour ceux rêvant de spiritualité et sérénité, c’est le bon temple surtout si vous y allez en fin de journée.

+  Le Wat Arun en appréciant la traversé du Chao Phraya. (entrée 50 bahts)

+ Le Wat Phra Kaeo et le Grand Palais. (entrée 500 bahts)

Vous pouvez aussi :

+ Explorer les ruelles de la ville jusqu’à vous perdre & testez la street food thaïlandaise.

+ Visiter les klongs et le marché flottant de Lat Mayom.

Il n’y pas mieux que de se perdre dans une ville pour en découvrir son âme. Bangkok ne fait pas exception à la règle. Il est tellement agréable de déambuler en toute tranquillité dans les rues et d’y faire ses propres découvertes.
Bangkok reste une étape incontournable de votre voyage en Thaïlande de part sa situation géographique vous permettant de circuler facilement dans le pays mais aussi de part toutes les activités qu’elle propose entre tradition et modernité.

KANCHANABURI

Si vous ne connaissez pas la province de Kanchanaburi, il est temps d’aller l’explorer. Située à l’ouest du pays, non loin de la capitale, vous pouvez y accéder aisément en train. À l’opposer de Bangkok, la ville Kanchanaburi portant le même nom que la province peut être un point de départ  dans votre itinéraire. Jouissant d’un climat assez frais grâce à sa situation géographique, son relief montagneux et sans oublier la rivière Kwaï, c’est une ville reposante mais à la fois distrayante. Kanchanaburi vous offrira de quoi faire pour quelques jours.

Vous avez un pied à  Kanchanaburi, courez explorer :

+ Le pont de la rivière Kwai

Et découvrez-y son histoire.

+ Le cimetière militaire de Kanchanaburi.
La visite du cimetière dépend entièrement de votre volonté. Nous ne sommes pas fan du tourisme « morbide » mais si vous êtes intéressé par l’histoire, ne vous posez pas la question, allez y faire un tour mais restez respectueux.

+ Le Wat Tham Khao Pun

+ Les différents temples entourant la ville

+ Le marché de nuit, les bars et les petits restaurants

+ Les Erawan Falls situées dans le parc national d’Erawan (entrée 200 bahts)
Sur plusieurs niveaux (sept exactement), les cascades d’Erawan sont connues pour ses eaux bleues et sa mythologie Hindouiste. Petit conseil, partez tôt et évitez les week-end ! Vous vous doutez bien que c’est un lieu touristique et non pas que pour nous étranger. Beaucoup de famille Thaï profitent des chutes pour se rafraichir et passer un bon moment. Donc pour cela, je vous conseil de louer un scooter si vous n’êtes pas effrayer de faire un peu de route. Vous pouvez également prendre le premier bus au départ de la gare routière de la ville qui vous mènera directement au pied des chutes.

 

Horaires : Ouvert de 8h00 à 16h00 toute la semaine. Les niveaux supérieurs ferme plus tôt. Donc n’hésitez pas à commencer par la fin !
+ Le parc national Lam Klong Ngu.
Peu visité, ce parc national vous reconnectera avec la nature. Comptez toutefois un peu moins de 3 heures pour vous y rendre depuis la ville.
Kanchanaburi est une ville rafraichissante qui vous permettra de vous évadez facilement de la tentaculaire ville de Bangkok sans pour autant vous en éloigner. Son lourd passé ainsi que sa nature vous donnera une autre dimension à votre voyage en Thaïlande.
Comment se rendre à Kanchanaburi :
Depuis Bangkok : des trains font la liaison entre ces deux villes, vous pouvez également prendre un bus.
Conseil: Le site https://www.thailandee.com vous aidera en ce qui concerne les transports dans le pays du sourire

AYUTTHAYA

Si vous aimez comme nous les vieux temples, les vestiges d’une civilisation ancienne, Ayutthaya sera donc une destination que vous apprécierez. Pour parler histoire, cette ville thaïlandaise fondée dans les années 1350 fut l’une des plus grandes cités du monde. Longtemps considérée comme la capitale du pays, elle fut malheureusement détruite par l’armée Birmane dans les années 1760 poussant le roi en charge à cette époque à fuir 80 km plus au sud et fonder l’incroyable capitale que nous connaissons à ce jour : Bangkok.
Son parc historique est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO et ce n’est pas pour rien. Ses immenses ruines, vestiges du passé sont visibles sur des kilomètres vous prouverons la puissance que fut cette ancienne capitale du Royaume de Siam.

Vous avez un pied à Ayutthaya, courez explorer :

+ Wat Phra Sri Sanphet (entrée 50 bahts)
Il est l’emblème d’Ayutthaya. Le What Phra Si Sanphet héberge aujourd’hui les vestiges de l’ancien palais.

+ Wat Mahathat (entrée 50 bahts)

C’est un des temples les plus connues de Thaïlande de part son histoire mais aussi de part sa statue de Bouddha avalé par les racines d’un arbre.

+ Wat Ratchaburana (entrée 50 bahts)
Ce temple fait partie des ruines les mieux conservées du site.

+ Wat Lokaya Sutharam (entrée gratuite)
Avec sa grande statue de Bouddha allongée mesurant plus de 35 mètres de long et haut de 8 mètres.

+ Wat Chai Wattthanaram (entrée 50 bahts)
Ce temple est remarquablement bien conservé et est architecturalement époustouflant ! Son emplacement est super pour un beau coucher de soleil !

Il y a encore de nombreux temples que vous pouvez explorez si vous en avait l’envie et le temps:

+ Wat Phu Khao Thong,
+ Wat Yai Chai Mongkol
+ Wat Phanan Choeng
+ Wat Phra Ram

+ Le Marché flottant d’Ayutthaya
Comment se rendre à Ayutthaya :
Depuis Bangkok : Des trains et des bus permettent de rejoindre Ayutthaya depuis Bangkok
Depuis Kanchanaburi : Des bus font également le trajet entre ces deux villes.
Conseil: Le site https://www.thailandee.com vous aidera en ce qui concerne les transports dans le pays du sourire.

LOPBURI

Pourquoi ne pas faire un tour dans la petite ville de Lopburi si vous êtes sur Bangkok ou Ayutthaya.
Connu pour sa colonie de singes, Lopburi propose toutefois quelques temples ainsi qu’un musée dédier aux artefacts Thaïes.
Il ne vous fera peut de temps pour arriver à destination et une demi journée sera suffisant pour faire le tour de la ville.

Si vous avez un pied à Lopburi, courez explorer:

+ Le Phra Narai Ratchaniwet
Vous trouverez en ce lieu le Palais de l’ancien roi Narai ainsi que le musée national.

+ Le Wat Phra Si Ratana Mahathat
Situé en face de la gare, ce temple est le plus vieux de le ville et était autrefois sûrement le plus grand.

 

+ Le Phra Prang San Yod
Il est sûrement le temple le plus connu de la ville. C’est effectivement en ce lieu vous retrouver la majorité de la colonie de singes qui a élu domicile dans la ville.

+ Le Night Market
Comme à mon habitude, je vous conseil de faire un tour au marche de nuit. La nourriture y est bonne, abondante et pour tous les goûts. C’est toujours un moment de plaisir de déambuler être les étales et puis, vous ne trouverez pas mieux en terme de prix. Il se trouvera non loin de la gare, vous ne pourrez pas le rater.

+ Le Monkey Festival
La fête des singes à Lopburi a lieu chaque année et généralement c’est le dernier dimanche de novembre. Cette célébration rend honneur au dieu singe Hanuman a travers les singes qui sont des animaux sacrés. Un banquet géant est organisé dans les temples, mais c’est principalement au Phra Prang San Yod que les festivités se passent.

Faites attention à vous, les singes sont des animaux intelligents. Cachez vos effets personnels, nourritures, bijoux et tenez bien votre appareil photos, GoPro ou tout autres choses pouvant plaire à ces petits monstres. Un autre conseil, évitez de pointer du doigt dans leur direction, non pas parce que ils le prendront pour un manque de respect mais plutôt pour une invitation a mangé. Faites donc attention à ne pas vous faire mordre et bien entendu veiller à toujours être à jour sur vos vaccins.

Comment vous rendre à Lopburi :

Depuis Bangkok : vous pouvez prendre le train depuis une des gares de Bangkok
Depuis Ayutthaya : Un train vous mènera également depuis Ayutthaya vers Lopburi.
Conseil: Le site https://www.thailandee.com vous aidera en ce qui concerne les transports dans le pays du sourire.

Sukhothaï

Sukhothaï sera la dernière ville que j’intègrerai dans cette exploration de la plaine centrale thaïlandaise. Situé à 450 kilomètres au nord de Bangkok, cette ville est un incontournable de la Thaïlande.
Pourquoi Sukhothaï est un incontournable à nos yeux ?
+ Le parc  archéologique est inscrit au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO depuis 1991.
+ Le Old Sukhothaï est un avant goût du site d’Angkor au Cambodge du fait de son architecture.

  • Le site est vaste et l’exploration en vélo en sera d’autant plus agréable.

Si vous avez un pied à Sukhothaï, courez explorer:

  • Le parc historique de Sukhothaï ou The Old Sukhothaï  (entrée 100 bahts par secteur)

Il est fort probable que vous ayez choisi Sukhothaï dans votre itinéraire pour son site archéologique, ce qui est une très bonne raison. Cet itinéraire est d’autant plus intéressant si vous aimez l’histoire et archéologie.

+ Le Wat Si Chum

Pourquoi lui et pas un autres ? Pour être franc, c’est un des temples qui ma le plus parlé et impressionné en Thaïlande. Il est difficile de mettre des mots sur l’effet que m’a laissé ce lieu. Faire face à ce gigantesque Bouddha protégé par des murs, le cachant partiellement à la vue du monde est intrigant. Il se trouve en dehors du site et son accès y est facile.

+ Le Wat Phra Phai Luang
Il est l’un des temples les plus imposant et ancien de la zone nord de Sukhothaï. Ancien et imposant ! Deux mots qui ne vous laisse pas le choix que d’y faire un tour !

+ Le Wat Saphan Hin
Cette visite a était pour nous celle qui s’est le plus différent des autres. Ce n’était pas içi une question d’architecture ou de popularité du site, mais plutôt un rapport d’accessibilité.
Le site se trouve sur un petite colline et il vous faudra effectuer une petite ascension pour atteindre son point culminant à 200 mètres d’altitude.

+ Le night Market
Une fois de plus, le night market reste pour nous LA chose à ne pas manquer ! La street food, l’ambiance. Les marchés nocturnes reste à ce jour un des lieux où vous trouverez le plus d’authenticité malgré l’a présence récurrentes du tourisme.

Les principaux temples se trouve dans le Old Sukhothaï mais également aux alentours de se dernier. N’hésitez pas à y faire un tour avec votre bicyclette, car oui, il est fortement conseillé d’utiliser un vélo pour explorer la nouvelle et ancienne ville de Sukhothaï.

Pourquoi choisir de visiter Sukhothaï à vélo ?

La réponse sera simple ! Le site est très vaste et il fait chaud ! L’option bicyclette restera une bonne alternative et sincèrement, il n’y a pas plus agréable pour visiter un site archéologique qui d’autant plus s’étend sur des kilomètres.
Il vous sera possible de louer des vélos à l’entrée du parc pour 30 bahts, prenez le temps de le tester avant de partir à l’aventure. Pneus, selle et freins sont les trois éléments que vous devrez  obligatoirement checker pour ne pas avoir de surprises !

Comment se rendre à Sukhothaï:

Depuis Ayutthaya: des bus sont disponibles et resterons le moyen de transport de plus économique pour vous rendre sur place.
Depuis Bangkok: Il est possible de prendre un bus qui vous mènera directement à Sukhothaï, l’avion est une option envisageable si vous manquez de temps.
Vous pouvez également prendre un train jusqu’à Phisanulok puis prendre un bus jusqu’à Sukhothaï.
Depuis Chiang Maï: Des bus sont disponibles et le trajet est d’environ 5 heures.

Conseil: Le site https://www.thailandee.com vous aidera en ce qui concerne les transports dans le pays du sourire.