PARTIR À L’AVENTURE ET EXPLORER LASHIO AVEC MAO : MYANMAR ADVENTURE OUTFITTERS !

EXPLORER LASHIO AVEC MAO : MYANMAR ADVENTURE OUTFITTERS !

Il est très probable que vous n’ayez jamais entendu parler de Lashio. Pourtant, l’environnement entourant cette ville située dans l’État de Shan, proche de la frontière chinoise est une petite perle oubliée ou juste méconnu du tourisme venu explorer les autres trésors du pays au détriment d’une population qui quand à elle souhaite s’ouvrir au monde.

Ce n’est pas grave car aujourd’hui je vais vous parler d’une très belle organisation avec laquelle nous avons collaborer ayant pour mission de faire découvrir la région et ses trésors tout en favorisant le développement, l’intégration et la création d’emploi pour les communautés vivant autour de Lashio tout en sensibilisant les gens à la protection de l’environnement.

MYANMAR ADVENTURE OUTFITTERS : SOCIAL AVANT PROFIT

Myanmar Adventure Outfitters (MAO) est une entreprise sociale créée par Byron et Eileen Hartzler, un couple américain et canadien passionné d’aventure et de plein air.
Ayant vécu en Thaïlande durant plusieurs années, ils ont constaté qu’un nombre important de personnes venant des régions pauvres du Myanmar immigrait de façon illégale en Thaïlande ou en Chine avec pour espoir de trouver du travail et de meilleure condition de vie. D’autres, n’arrivant plus à subvenir aux besoins de leur famille prennent la dur décision de se séparer de leurs enfants, vendu au marché noir..
Ayant à cœur d’aider  les communautés isolées du nord de l’État du Shan, Byron et Eileen ont choisi de quitter la Thaïlande et de venir s’installer dans la ville de Lashio.
Durant plusieurs années, le couple a construit un lien de confiance avec les locaux entourant la ville  afin de créer des opportunités de travail tourné vers un tourisme responsable donnant une chance aux communautés des zones rural de rester dans leurs pays natal.
« L’objectif premier de MAO est de réinvestir les bénéfices dans les communautés avec lesquelles nous collaborons afin de créer plus d’opportunité  de travail et d’activité avec ces dernières Nous travaillons aussi sur un nouveau lien de confiance avec de d’autres communautés du nord de l’État de Shan pour pousser la région à s’ouvrir au tourisme de façon éthique et responsable. » C’est ce que nous a expliqué Byron autour d’un repas dans un village isolé de la région. « La confiance et le respect sont la clef pour que cela marche »
Et je pense qu’il à tout à fait raison.

SI VOUS AVEZ UN PIED AU MYANMAR, COUREZ EXPLORER LASHIO ET CRÉER VOTRE AVENTURE SUR MESURE AVEC MAO !

S’il y a bien quelques choses de vraiment unique et que beaucoup de voyageurs rêvent  pouvoir faire c’est de créer sa propre aventure en combinant plusieurs thématiques et activités selon ce que vous aimé afin de passer un moment unique.
Avec MAO c’est possible ! Et ayant testé la plupart des activités que l’équipe propose, je vous promets que vous n’allez pas vous ennuyer !
Vous pouvez :

  • Mixer des activités unique et amusante.
  • Choisir la difficulté de votre aventure.
  • Décider de la longueur de votre aventure ! Êtes vous plutôt un aventurier d’un jour, deux jours ou plus ?

NOTRE EXPERIENCE AVEC MYANMAR ADVENTURE OUTFITTERS

En ce matin de février, le soleil a du mal à percer la brume matinale. Nous nous dirigeons vers notre petit restaurant de prédilection afin de prendre un copieux petit déjeuné avant de nous diriger vers le QG de MAO situé dans la ville de Lashio.
C’est avec Byron et son équipe Tyler et Alex que nous allons ce matin partir a quelques kilomètres de la ville loin du tumulte et de l’agitation pour effectuer un trek en jungle.
Après notre discussion sur le programme de la journée et les règles de sécurité, nous voilà a l’arrière de son 4X4 roulant en direction du point de rendez vous.
Les routes en cette période de l’année sont particulièrement sèches et poussiéreuse et le véhicule soulève des nuages de poussières colorant la végétation d’une couleur ocre.

Nous arrivons dans un petit village Shan et ce sera notre point de départ de notre trek.
Il est encore tôt et la température est déjà élevée quand nous progressons sur un premier sentier nous menant à l’orée de la jungle. À l’ombre des grands arbres la température baisse drastiquement et c’est les pieds dans l’eau que nous commençons notre marche. Nous suivons la rivière, escaladons les petites cascades tout en écoutant les histoires de notre guide Alex . Il nous raconta qu’un mois plus tôt, deux tigres se trouvaient où nous nous tenons actuellement, de quoi se rappeler que la jungle n’est pas un terrain de jeux mais bien l’habitat de nombreux animaux et qu’il est important de la respecter et de rester concentré même si nous sommes ici pour passer un bon moment.

Trek les pieds dans l'eau : Hidden tiger falls

Après quelques heures de marche, nous nous arrêtons pour prendre notre premier repas Shan. Ce sera notre point d’arriver pour ce trek en jungle et ce sera également notre point de départ pour notre exploration de la campagne environnante en moto !
Après plusieurs heures de fun sur les routes de terre au milieu de nulle part, la traverser de cours rivières nous voilà arrivé à notre homestay pour la nuit. Nous avons passé la nuit dans la maison d’une famille Shan ayant la gentillesse de partager leur toit et leur nourriture. Nous les remercions et partageons un moment tous ensemble malgré la barrière de la langue. Le Myanmar compte une centaine de dialectes et le Shan représente seulement 6% de la population. Même si toutefois 65% de la population parle Birman, certaines communautés ne parlent seulement que le dialecte de leur région.

Motorcycling et Villageois

Le jour se lève en ce deuxième et dernier jour d’aventure avec MAO. Après un petit déjeuné partagé une fois de plus avec la famille qui nous a accueilli pour la nuit, nous reprenons la route en direction cette fois ci de deux cascades de la région seulement accessible avec Myanmar Adventure Outfitters.

Overnight stay in Shan State

Kashi Waterfall

Cette cascade haute d’une quinzaine de mètres et son bassin profond est idéale ceux qui aime sauter et prendre une bouffée d’adrénaline ! Mais vous pouvez également vous détendre et nager paisiblement ou bronzer sur la rive. Pour y accéder, il faut traverser un village Shan, puis quelques rizières pour ensuite marché le long du cours d’eau avant d’arriver dans une crique a labri des regards.

Dark Horse Watterfalls

Elle fait parti des plus belles cascades que nous ayons eu la chance de voir durant notre trip en Asie du Sud Est. Composée de plusieurs bassins où il est possible de nager, d’explorer des grottes cachées derrière un rideau d’eau, sauter ou simplement se relaxer dans les trou d’eau en profitant du soleil. Enfin bref, c’est un endroit exceptionnelle où vous serez les seuls (et les autres aventuriers qui vous accompagnent) à en profiter.

Nous passons plusieurs heures à nous amuser avant de prendre notre dernier repas dans un petit village de la région. Nous reprenons la route en milieu d’après midi pour rejoindre un immense réservoir d’eau entouré d’une jungle débordant sur les rives.
C’est Paddle Boarding time ! Un vrai moment de calme et de relaxation.
Nous profitons de ce moment pour observer les pécheurs et la nature qui nous entoure.

Stand-Up Paddle Boarding

Nous finissons notre journée sur les hauteurs de Lashio afin de voir un magnifique coucher de soleil. Les plus sportif d’entre nous ont choisi de faire une balade en VTT plutôt physique mais nous préférons profiter du moment pour voir le soleil doucement se coucher.

Mountain Biking

Voilà le court résumé de notre aventure de deux jours et une nuit avec Myanmar Adventure Outffiters ! Bien entendu vous avez lu que 30% du plaisir que nous avons eu pendant ces 2 jours. Entre les activités et notre magnifique moment de partage avec notre famille Shan d’adoption, nous ne sommes pas prêt d’oublier notre passage à Lashio !
En espérant que cela vous motivera à y faire un tour et de partager un moment exceptionnel fait sur mesure pour vous avec MAO et toute son équipe !

COMMENT ORGANISER MON AVENTURE AVEC MAO

C’est facile ! Myanmar Advendure Outfitters possède une page internet, une page Facebook et Instagram ! (Leur site : https://myanmaradventureoutfitters.com/ , Instagram :https://www.instagram.com/explore/locations/1023709683/myanmar/lashio/myanmar-adventure-outfitters/ , , Facebook : https://www.facebook.com/maoutfitters/)
Vous pouvez facilement prendre contact avec Byron ou Eileen qui se feront un plaisir de vous répondre et d’organiser avec vous un parfait programme pour une aventure inoubliable !
En ce qui concerne le tarif, il faut compter entre 60,000 et 80,000 MMK par jour/ par personne soit entre 35 et 50€ par jour comprenant les activités, le transport, la nourriture et la nuit dans un village traditionnel Shan.
Nous avons conscience que le prix est plus élevé que la plupart des activités que vous pouvez trouver au Myanmar.
Toutefois, n’oubliez pas que c’est une expérience unique ou la majeure partie des revenus sont redistribués aux communautés du Nord de l’État de Shan permettant la création d’emploi et évitant aux populations de quitter le pays.
L’éco-tourisme est le futur, nature et social doivent être la clef  pour voyager de manière responsable et c’est notre rôle d’encourager les organismes comme MAO à continuer car leurs rôle à un vrai impact positif sur la population du Nord de l’État de Shan.

Copyright to Myanmar Outfitters Adventure.

COMMENT SE RENDRE À LASHIO

Plusieurs options sont possibles !
Depuis Mandalay :
Vous pouvez prendre le train allant directement à Lashio. Le trajet est long mais magnifique ! Le ticket coute environ 4000 MMK soit 2€ par personne.
Depuis Yangon :
Des bus de nuit font le trajet jusqu’à Lashio. Le prix du ticket est d’environ 20000 MMK soit environ 12€ par personne.
Depuis Bagan :
Des bus de nuit font également le trajet pour 17000 MMK soit 10€ par personne.
Depuis le Lac Inle :
Tout comme Yangon et Bagan, vous pouvez prendre un bus de nuit pour environ 15000 MMK soit 8€ par personne.
Depuis Pyin Oo Lwin ou Hsipaw :
C’est le trajet que nous avons fait. Depuis Pyin Oo Lwin,  nous avons pris un train traversant le fameux viaduc de Gokteik Puis après quelques jours à Hsipaw, nous avons repris le même train jusqu’à Lashio pour environ 2000 MMK soit environ 1.50€ par personne.
Cette ligne de train fait Mandalay- Lashio en passant par ces deux villes.
Le trajet est long mais vous aurez le plaisir de voir de magnifiques paysages et l’expérience du train est toujours quelques choses dont vous vous souviendrez pendant longtemps…

40 PHOTOS POUR VOUS PROUVEZ QUE LE JAPON EST UN PAYS INCROYABLE !

40 PHOTOS POUR VOUS PROUVEZ QUE LE JAPON EST UN PAYS INCROYABLE !

Bizarrement, on nous pose souvent la même question quand qu’on parle de notre trip au Japon: « Ça en valait vraiment la peine ? » 
Et notre réponse est OUI ! Et encore OUI !

Il est vrai que le Japon n’est pas la destination la plus en vogue pour les Européens et pourtant, le pays a tellement à offrir.

Le Japon est un pays qu’on a tous en tête. Évoluant entre tradition et modernité, elle est une de ces destinations quelque peu atypique que l’on a envie d’expérimenter.
Mais très souvent , on abandonne l’idée dans un coin de notre cerveau pour des raisons diverses.
Finalement vous passez  à coté d’un pays regorgeant de surprise et de beauté !

Ayant parcouru pendant plusieurs mois l’Asie du Sud-Est, le Japon fut pour nous une vraie découverte. La culture Nipponne, son histoire, son architecture et la beauté de sa nature  sont à notre sens des arguments infaillible pour vous donnez envie de faire le tour du pays ! Un dépaysement total qui ne vous laissera pas de marbre !

Laissez de coté les préjugés et les idées préconçues et faite comme nous, partez à la découverte du Japon !  Mais en attendant, voici une série de clichés qui pourront vous aider à sauter le pas si vous avez encore quelques doutes !

Ceci n’est qu’un fragment de se qui vous attend si vous y mettez les pieds. Si vous voulez visiter le pays, vous allez avoir besoin de temps car un séjour d’une semaine ou deux ne vous donnera qu’un petit aperçu d’un pays qui a beaucoup à montrer !
Et sachez qu’il n’y a pas de « meilleure » saison pour visiter le pays du soleil levant ! Chaque saison vous proposera une nouvelle facette du Japon!

Trek dans le Parc National de Penang

Trek dans le Parc National de Penang

Si vous êtes de passage en Malaisie et plus précisément sur l’ile de Penang, vous avez peut être entendu parler de son parc national. Mais il est possible que vous soyez dans la même situation que nous, lorsque nous sommes arriver sur l’île.
Pour résumer: Ile de Penang = George Town= street Art ! Car il faut se le dire, Penang est réputée pour son street art situé dans sa vieille ville nommée Georgetown. Mais à part ça, que peut-on faire sur l’île ?
Sans recherche préliminaire tu peux passer à côté de petits joyaux comme entre autre  le parc national de Penang.
Et c’est pour cette raison qu’aujourd’hui j’ai envie de vous en parler et de vous donner envie d’aller l’explorer.
Petite taille mais grande Bio-diversité !

Après notre découverte du parc, j’ai eu envie d’en savoir plus et après quelques recherches sur la toile, nous nous sommes rendu compte qu’effectivement la taille ne compte pas ! Je vous en dis plus !
De son vrai nom Le Taman Negara Pulau Pinang fait en effet  25.6 km2 et serait composer d’environs 6 différents types d’habitats naturel tel que sa forêt tropicale, des vasières, les plages, les mangroves et les zones marécageuses, des récifs coralliens et le meilleur pour la fin, un lac méromictique (le seul en Asie).
5 sur 6 de ces types d’habitats naturel vous est familier mais le lac méromictique peut être inconnue pour vous ! C’était également le cas pour nous jusqu’à que je pose la question à Mr Google qui m’a proposé de lire un article sur la page wikipedia !
Je vous partage ça ici !

Un lac méromictique est un lac dont les eaux de surface et de profondeur se mélangent moins d’une fois par an, et pour certains moins d’une fois par décennie ou siècle, voire moins souvent.
Le faible taux de renouvellement et de brassage des eaux, qui se traduit par une stabilité inhabituelle de la colonne d’eau a notamment des conséquences écologiques, hydrauliques biogéochimiques et limnologiques, avec parfois de véritables zones mortes, anoxiques, qui peuvent perdurer ou être cycliques. Ces zones mortes abritent des espèces microbiennes adaptées à ce milieu.

Let’s trek !

Nous avons parcouru le parc durant le mois d’avril 2019. Ce qu’il faut savoir sur la Malaisie c’est que la saison des pluies commence généralement fin du mois de Mars pour la partie Ouest du pays.
La température est donc très élevée tout comme le taux d’humidité ! La pluie se faisait présente seulement en fin de journée et cela n’était même pas quotidien.

Nous nous sommes rendu au parc depuis George Town où se trouvait notre guesthouse. Nous avons loué un scooter pour la journée pour le prix de 30 RM et après 30 minutes nous sommes arrivé à destination.
L’entrée du parc est gratuite, il vous suffit simplement de vous enregistrer et choisir quel trek vous voulez faire. Nous avons choisi Turtle Beach car il était le plus long  (environ 1h30-2h pour l’aller). De plus le sentier menant à Monkey Beach n’était pas accessible à cause de la destruction partiel de se dernier causé par un très gros orage survenu quelques semaines plus tôt !
Il nous a fallu qu’une quinzaine de minutes pour nous rendre compte que le trek était plus difficile que ce que nous pensions ! Non pas à cause de la difficulté du sentier mais à cause de la température et du taux d’humidité dans l’air ! À savoir, nous avons commencé le trek tôt le matin car nous pensions pouvoir éviter la chaleur étouffante du mois d’Avril ! Ce fut un échec total !! N’oubliez pas de prendre de l’eau avant de partir ! Beaucoup d’eau !!

Stop relying on your eyes !

Il est vrai que nous avons tous tendance à utiliser majoritairement nos yeux en laissant de coté nos autres sens ! En forêt vous pouvez marcher pendant des heures sans pour autant apercevoir quelques choses ! Mais si vous écoutez attentivement, il est facile de se rendre compte à quelques point votre environnement est riche !
Vous allez me dire « ok c’est cool mais mes oreilles ne peuvent pas voir les animaux et je veux plus que simplement  les entendre » Mais vos oreilles peuvent vous permettre d’apercevoir des choses que vous n’auriez peut être pas vu si vous auriez simplement marcher le long du sentier sans prêter attention aux bruits qui vous entour !
Le parc regroupe une cinquantaines d’espèces d’oiseaux et plus de 140 différents espèces reptiles et de mammifères sans oublier les milliers d’insectes qui pour certains sont extrêmement bruyant !
Le parc regorge également de milliers d’espèces de plantes et champignons dont des orchidées, des plantes carnivores et également des plantes médicinales.

Le silence est d’or et la récompense n’a pas de valeur !

Écouter et avancer sans bruit est LA règle d’or pour avoir une chance de faire de belles rencontres avec la faune sauvage! Nous essayons de repérer les petits cris venant des cimes des arbres, dans un premier temps je suis persuadé qu’il s’agit de singes mais notre première rencontre fut des oiseaux. Tout en restant silencieux (c’est ce que je croyais mais pas vraiment en faite) je tentes de me déplacer afin de capturer  cette petite créature à plume dans ma boite à photo, mais bien entendu je ne devais pas être assez silencieux et au premier mouvement il s’envola bien trop loin pour que je puisse correctement l’apercevoir ! Après quelques minutes de silence total et sans me déplacer d’un poil il réapparu et c’est seulement grâce à se bruit si caractéristique que j’ai pu enfin le voir! S’était un pivert!
Un peu plus loin nous avons fait la rencontre d’un Calao. Cet oiseau me donne l’impression de faire un bond dans le jurassique! Je ne pourrais vous dire si c’est à cause de son regard, de son bec ou à cause de son comportement mais cette oiseau en impose!
En continuant notre chemin nous faisons une autre magnifique rencontre ! Cette fois ci les bruits venant des cimes des arbres n’étaient pas ceux d’oiseaux mais celle d’un groupe de primate!  Il est assez reconnaissable du fait de ses taches blanches autour de la bouche et des yeux et après une rapide recherche sur internet j’ai pu mettre un nom sur cette créature à poil : le semnopithèque obscur.
C’est fou à quel point être silencieux en forêt ou en jungle peut-être facilement récompenser par de fabuleuse rencontre ! Et cela nous ouvre encore plus les yeux sur la chance que nous avons de vivre dans un monde où la biodiversité est encore belle et présente malgré tout le mal que nous pouvons lui infliger…

Vers la fin du sentier, nous arrivons à Pantai Karachut la fameuse plage où viennent pondre les tortues. Cette étendue sablonneuse est un lieu de prédilection pour la nidification des tortues vertes du mois d’avril à août, et pour la tortue olivâtre de septembre à février.
Non loin des rochers nous avons eu une chance exceptionnelle ! Nous avons pu observer une famille de loutre de mer prendre leurs déjeuner !  Selon les guides du parc, il est assez rare d’en apercevoir. Non loin de la un gros varan prenait le soleil sans se préoccuper de nous. Pour le coup je pense que nous étions juste au bon endroit au bon moment !

C’est également l’endroit où l’eau salée venant de la mer entre dans ce fameux lac méromictique. J’aurais pensé pouvoir observer de nombreux oiseaux mais malheureusement ce ne fut pas le cas.
Il n’est pas possible de se baigner sur cette plage au risque de vous noyer ou d’être mortellement piqué par les méduses vivant le long de la côte ! Un panneau vous met en garde du danger de s’aventurer dans l’eau en affichant le nombre de décès des années précédentes. Mais cela ne vous empêchera pas d’y faire une pause sur la plage avant de repartir !
Vous pourrez également visiter le sanctuaires pour tortues permettant aux tortues blesser d’y être soigner avant d’être relâcher dans la nature.

Pour conclure, ce court trek fut intense physiquement et émotionnellement. Nous avons eu la chance d’y apercevoir de nombreux animaux dans un parc national qui est le plus petit de Malaisie ! Nous vous recommandons à 100% d’y faire un tour si vous avez un pied à Penang !

LA THAÏLANDE DU NORD

LA THAÏLANDE DU NORD

Quoi de plus beau que de partir pour quelques jours dans l’une des plus mythique destination de l’Asie de Sud-Est ? Souvent considérée d’ailleurs comme LA destination numéro 1 pour les backpackers, la Thaïlande sait offrir une multitude d’activités et il y en a pour tous les goûts. Richesse culturelle, gentillesse de ses habitants, cuisine enivrante, une nature luxuriante et bien d’autres attraits ont fait de la Thaïlande notre première destination lors de notre voyage autour de l’Asie.

CHIANG MAÏ

Surnommée la rose du nord, Chiang Maï  est connu pour être la deuxième ville la plus importante du pays après sa grande sœur Bangkok. Totalement différente l’une de l’autre, Chiang Maï incarne le dynamisme et la modernité d’une grande cité tout en gardant ce charme qui fait de cette ville un haut lieu de la culture thaïlandaise.
La cité du nord regorge de temples sacrés, elle est un haut lieu de l’artisanat local de part sa production d’objet en bois, en argent mais également en céramique qui font d’elle la principale destination pour l’achat et la vente d’objets artisanaux.
Chiang Maï possède également une très bonne réputation en ce qui concerne sa gastronomie et vous y trouverez de nombreux établissement proposant des cours de cuisine.

Si vous avez un pied à Chiang Maï, courez explorer :

+ Wat Chiang Man
Le Wat Chiang Man, littéralement « Wat fortifié et solide » est le monastère le plus vieux et le plus ancien de la ville de Chiang Maï Situé à l’intérieur des murs de la vieille ville, ce temple se distingue par ses 15 sculptures d’éléphants soutenant le chedi.

+ Wat Phra Singh
Le Wat Phra Singh situé dans le centre névralgique de l’ancienne cité de Chiang Maï, à l’intérieur même de l’enceinte de la ville est l’un des plus grands, l’un des plus visités et l’un des plus intéressants parmi tous les temples de la ville.

+ Wat Chedi Luang
Le Wat Chedi Luang occupe une place très importante dans le quotidien de la population locale  (il fait partie des neufs temples qui composent le mandala de la ville de Chiang Maï, autrement dit, le centre de l’espace sacré.) Malgré son état de ruine, le Wat Chedi Luang est le lieu le plus sacré de Chiang Maï et plusieurs moines le fréquentent régulièrement pour leur prière ou le pèlerinage.

+Wat Mahawan
L’un des plus beaux temples en dehors de la vieille ville !  Wat Mahawan est mon petit coup de cœur.  Le chedi blanchi à la chaux et ses portes de style birman sont décorées d’une des plusieurs gravures et sculptures d’anges en stuc et de bêtes mythiques.

Vous pouvez également explorer :

+ Wat Bupparam
+ Wat Cheatawan
+ Wat Sean muan ma luang

Connaissez vous le Le Wat Phra That Doi Suthep ?

Haut lieu de la culture Thaïlandaise, il fait partie des temples bouddhistes les plus vénérés et les plus importants de toute la province de Chiang Mai. Le temple se situe à 15 km au nord-ouest de Chiang Mai et fait partie du parc national de Doi Suthep.

Son histoire est assez particulière car les origines de la fondation du temple reste à ce jour assez flou du fait de son ancienneté, mais l’hypothèse la plus probante raconte qu’il aurait été construit par le Roi Keu Naone, en 1383, qui recrutait plusieurs milliers d’ouvriers dans des tâches fastidieuses: ceux ci étaient contraints de traverser l’immensité de la jungle pour transporter les matériaux nécessaires à la construction du site.
En 1935, une route qui mène directement au temple fut construite. C’est le résultat du travail acharné de plusieurs milliers de fidèles qui ont pu réussir cet exploit en une durée de seulement 6 mois.
Dès lors, le temple a connu plusieurs travaux de rénovations au fil du temps pour être agrandi et embelli, notamment grâce à l’ajout de nouveaux sanctuaires et bâtiments sacrés qui confèrent au monastère un charme bouddhique sans précédent.

Pour l’atteindre par la route principale, vous devrez gravir les 309 marches qui partent du parking jusqu’à l’entrée du temple. Deux magnifiques nagas (serpents à tête de dragons) protègent le passage sur toute la longueur des escaliers.
Au sommet se trouve de nombreux temples et sanctuaires mais le Chedi : un très ancien sanctuaire se trouvant au centre de la cour et entièrement plaqué or du haut de ses 24 mètres est l’élément le plus important de ce lieu sacré.

Il n’est pas compliqué de se rendre au Wat Phra That Doi Suthep .
Comptez environ  30 minutes à bord d’une « red cars » mais il ne partira pas avant d’avoir au moins 8 personnes à son bord.
Le prix d’un aller est environ 40 Baths par personne et par trajet depuis l’université de Chiang Maï ou le Zoo.
Depuis le centre ville, le prix est plus élevé. Quand nous avons posé la question aux différents chauffeurs, il nous ont répondu environ 200 Baths.

Vous pouvez faire le trajet en scooter La route est belle mais c’est une route de montagne avec de nombreux virages. L’avantage est que vous pouvez par la suite explorer le parc national  Doi Suthep s’il vous reste du temps.

 

 

 

Infos pratiques :
Tarif à l’entrée : 30 bahts.
Ouverture : de 8h à 16h30.

LES MARCHÉS, LES MANIFESTATIONS CULTURELLES ET LES ACTIVITÉS.

+Le Grand Cayon
Si vous souhaitez passer une après midi baignade dans les environs de Chiang Maï,  vous pouvez faire une tour Hang Dong Grand Canyon. Le Grand Canyon « classique » dont l’entrée coûte 100 THB et de l’autre coté de la falaise, se trouve le Grand Canyon Waterpark  avec des activités  aquatiques.
L’entrée y coûte 350 THB mais nous n’avons pas testé cette partie.
Le parc est ouvert tous les jours de 9h à 18h et il vous faudra environs 30-40 minutes en scooter pour vous y rendre.

+Le Loy Kratong- Yee Peng Festival /La fête des fleurs et autres manifestations culturelles

  • Le Loy kratong et le Yee Peng sont un évènement très important dans la culture thaïlandaise. Se déroulant en même temps le festival a lieu lors de la pleine lune du 12e mois du calendrier thaï lunaire traditionnel ; dans le calendrier occidental, ceci se produit généralement en novembre.

C’est un vrai spectacle pour les yeux. Entre les kratongs flottant sur le Mae Ping et les lanternes éclairant le ciel nocturne de la ville créés une atmosphère qui vaut le détour !

  • Le Chiang Maï Flower Festival se tient chaque année, le 1er week-end de février et dure 3 jours. Vous pourrez profiter des défilés des chars fleuris, d’activités dans le parc de Nong Buak Hat comme par exemple un bon massage sous les arbres, des concerts et sans oublier le marché nocturne.

Petit conseil, tenez vous informez des manifestations culturelles de la ville suivant la période à laquelle vous y êtes.

+Les nights markets
Toujours un incontournable en Asie que se soit pour l’ambiance ou la nourriture !

+ Trekking & Elephant Sanctuary
Amoureux de la nature, vous serez combler ! La province de Chiang Maï est  connue pour ses treks. Au delà de la ville, s’étend un écosystème riche en faune et en flore. De nombreuses agences proposent des formules pouvant correspondre à vos attentes. Je vous conseille toutefois de faire la comparaison d’une agence à l’autres et de choisir un trek de préférence éco-responsable. 
Si par la même occasion vous aimeriez passer du temps avec des éléphants, de nombreux sanctuaires existe dans la région. Il sera possible de profiter d’un moment privilégier avec eux, de les nourrir, les laver et même faire une promenade! Mais attention, ne faites pas de ballade à dos d’éléphant !

Comment se rendre à Chiang Maï :
Depuis Bangkok : Il existe plusieurs options pour rejoindre la ville tel que le train, le bus et l’avion.
Pour le bus comptez 10h de trajet et 11h pour le train. Il vous faudra seulement 1h par voie aérienne.
Depuis Ayutthaya : Des bus sont disponibles et vous devrez compter 9h de trajet
ou Phitsanulok : Il est possible de prendre le  train ou le bus. Il vous faudra environ 6h en bus et environ 7h en train.
N’oubliez pas que les temps de trajets sont approximatifs. Je vous conseil de visiter  le site https://www.thailandee.com

PAÏ

Petite ville située au nord de Chiang Maï, Paï une destination qui vous enchantera si vous aimez la nature, la nourriture et l’ambiance festive. Mais n’ayez pas peur, si vous êtes à la recherche de calme, Paï sera fait pour vous aussi ! Proche de la frontière Birmane, la région qui l’entoure est à couper le souffle ! Cascades, canyons, rizières et grottes… Il vous sera difficile de vous ennuyez ! N’attendez plus et partez découvrir Paï !

COMMENT SE RENDRE À PAÏ ?

Pour aller à Paï, depuis par Chiang Maï vous pouvez prendre un minivan  et le trajet durera 3h ou vous pouvez y aller part vos propres moyens en louant un scooter. Comptez une demi journée pour rejoindre Paï.
Nous avons choisi l’option numéro 2 et je vais vous expliquer pourquoi?
Le choix du scooter nous a paru la plus évidente quand vous avons décidé de faire un tour à Paï. Il y a de nombreuses choses à voir sur la route qui sépare les deux villes, et prendre un mini van et ne rien voir tout en sachant que sont principalement des routes de montagnes ne nous a pas convaincu.
Donc si vous souhaitez faire comme nous, vous pouvez :
+ Louer un scooter dans un shop dédié à cela.
+ Louer un scooter à votre guest house/ hôtel/auberge.

Pour les deux options vous devrez :

  • avoir votre permis de conduire et votre permis de conduire international sur vous.
  • Laisser votre passeport en caution. Je préfère laisser une copie de ce dernier ou ma carte d’identité mais vous rencontrez des difficultés a part si votre loueur est sympathique !
  • Vérifier l’état du scooter et prendre des photos des dégâts déjà présents avec la location. Cela pourrait vous aider à vous sortir d’une mauvaise histoire si votre cher loueur  est malhonnête.
  • Vous équiper d’un casque ! Ne conduisez surtout pas sans casque ! d’une part car c’est extrêmement dangereux mais également car la police thaïlandaise ne nous fera pas de cadeaux !
  • Négocier le prix ! Plus la durée de location scooter sera longue, plus il vous sera facile de négocier un meilleur prix !
  • Demander si vous pouvez laisser votre backpack car vous n’aurez pas besoin de toute votre maison pour passer quelques jours sur Paï.
  • Ramener le scooter avec le même niveau d’essence

Une fois que vous avez votre scooter, il est temps de partir en direction de Paï !

Sur la route vous pouvez explorer :

+ Une strawberry farm
Vous remarquerez en chemin qu’il y a de nombreuses fermes dont la principale activité est la production de fraises. Si la saison le permet, n’hésitez pas à y faire un tour et récolter vous même vos petites fraises Thaïlandaise!

+ Mork-Fa Falls
Cette cascade est un bon endroit pour faire un petit arrêt avant de continuer votre route vers Paï.

 

+ Mémorial Bridge
Vestige du passé, ce pont fut construit durant la seconde guerre mondiale par les Japonais, il n’est aujourd’hui plus utilisé mais reste accessible aux piétons.

Vous avez un pied à Paï, courez explorer :

+ Le canyon de Paï
Le canyon de Paï est une formation géologique naturelle assez surprenante dans se genre d’environnement très verdoyant ! Je vous conseille de vous y rendre assez tôt le matin ou en fin de journée afin de profiter du coucher de soleil !

 

+ Pam Bok & Mor Paeng Falls
Se sont les deux principales cascades de Paï. Elles vous permettront de vous rafraichir un peu en cas de forte chaleur !

+ Land Split
C’est une fracture géologique causée par un tremblement de terre en 2008. Vous pourrez également déguster toute une variété de fruits produits sur place comme la roselle, une fleur d’hibiscus après votre balade.

+ Le pont de bambou
Traversant les rizières environnantes, vous pouvez vous balader et apprécier le paysage qui vous entoure.  À faire de préférence avant la récolte du riz quand tout est encore vert ! (Pas comme nous…)

+ Le marché nocturne
La ville de Paï est connu pour son marché nocturne proposant une multitude de plats et de saveurs.

CHIANG RAÏ

Bien plus calme que sa grande sœur, Chiang Raï se trouve à l’extrême nord du pays proche des frontières du Laos et du Myanmar. Dans les montagnes environnantes se trouve la plus grande plantation de thé du pays  et la plantation de café la plus connu du pays. Pour les amoureux de nature et d’activités sportives, elle sera répondre à vos attentes. Culturellement, Chiang Raï possède l’un des plus beaux temples du pays, le White Temple mais il ne sera pas le seul temple à vous en mettre pleins des yeux.

Si vous avez un pied à Chiang Rai, courez explorer :

+  Le White Temple (Wat Rong Khun)
La blancheur incarne la pureté du Bouddhisme et les miroirs, l’illumination.
Pour obtenir un temple d’une blancheur éclatante, l’artiste Chalermchai Kositpipat a utilisé des morceaux de miroirs qui ont été incrustés dans l’édifice qui est devenu aujourd’hui un des temples les plus visités du nord de la Thaïlande.

+ Wat Huay  Pla  Kung (Big Buddha)
Représentation de la déesse de la compassion, sa dimension est impressionnante et vous pourrez apercevoir la statue avant même d’arriver sur les lieux.

+ La Golden Clock Tower
Baladez vous dans les rues de la ville tout en passant devant la fameuse tour de l’horloge dorée.

+ Chiang Rai Night Bazaar
Comme à notre habitude, nous vous conseillons de faire un tour au marché nocturne de la ville.

Vous pouvez également  explorez:

+ La Black House museum (Baan Si Dam)
+ Le Blue Temple (Wat Rong Suea Ten)
+ Le Wat Phra Kaew
+ Doi Chang

COMMENT SE RENDRE À CHIANG RAI :
Depuis Bangkok : Les options bus et avion sont possibles. Prévoyez 12h en bus et 1h30 par avion.
Depuis Chiang Maï : Des bus sont disponibles, comptez 3h pour effectuer le trajet.

Dalat, un air de notre douce France.

Dalat, un air de notre douce France.

Située dans les hauts plateaux du centre du pays, Dalat avec sa « tour Eiffel », son climat « printanier » et ses petits chalets aux styles savoyards nous laisse penser que nous sommes en France. Ce changement d’environnement et de climat est assez agréable, surtout si vous voyagez en Asie du Sud-Est depuis un certain temps. Et si ce n’est pas le cas, alors vous allez vous sentir comme à la maison !

UNE BALADE DANS LA VILLE DE DALAT

Dalat a aussi pour particularité d’avoir un très beau marché semi couvert proposant de sublimes produits frais. On y trouve des marchands de fleurs, ainsi que des marchands de fruits et légumes, mais il est également possible de dégoter du miel et vin de producteurs de la région !
Et oui nous parlons bien de vin, car Dalat est une région viticole qui produit du vin Vietnamien. La culture Française a marqué l’histoire de la ville ainsi que de nombreux bâtiments. Dalat fut « aménagée » par les français pendant plusieurs années comme le rappel la Cathédrale Saint Nicolas, le Lycée Yersin ou la gare, qui est fermé depuis plus de cinquante ans mais conservant quelques kilomètres de lignes pour le plus grand bonheur des voyageurs et des locaux. Les Vietnamiens aiment cette ville pour les vacances de part son climat doux mais aussi car la région est un véritable dépaysement.

Vous avez un pied à Dalat, courez explorer :

+ LE LAC XUAN HUONG ET SES ALENTOURS
Dalat évolue autour d’un grand lac propice aux balades pour les jeunes amoureux Vietnamiens venues dans la ville pour leur lune de miel mais pas que. Proche de celui ci, se trouve le jardin des fleurs se composant de petits parcs où il est possible de s’y arrêter pour se restaurer ou simplement boire un verre. Plus loin un immense centre commercial souterrain se trouve en bordure du lac, au sommet se dresse un « gros bourgeon » vert et jaune montrant son entrée. Une construction que nous trouvons plutôt bien pensée et qui contraste avec le reste de la ville.

+ DALAT RAILWAY STATION
Cette gare possède elle aussi sa « french touch » ! De style art déco, ce sont deux architectes français Revéront et Moncet qui ont conçues cette gare. Sa construction a débutée en 1901 et s’est achevée en 1933. La gare n’est plus en service mais une ligne est toujours active, celle menant à Trai Mat le village abritant la fameuse pagode Linh Phuoc. La gare de Dalat serait la plus ancienne gare du Vietnam et fut classée comme monument historique en 2001 par le Ministère de la Culture et de l’Information.

+ LA « MAISON FOLLE » OU LA PENSION HANG NGA
Cette maison à l’allure psychédélique fait parler d’elle dans l’univers des Bloggeurs. Visite considérer comme incontournable durant un séjour à Dalat, ou optionnelle suivant les personnes, nous avons voulu faire notre propre opinion, non pas pour y loger comme il est possible de faire, mais plus pour apprécier la folie d’une artiste et architecte nous rappelant le célèbre architecte espagnol Gaudi. Elle se nomme Mme Dang Viet Nha, fille de l’ancien président du Vietnam, ces réalisations semble sortir tout droit de ses rêves. Cette maison est un vrai labyrinthe où chaque passages, chaque escaliers, passerelles nous mènes vers un lieu tout autant burlesque. En constante évolution, cette demeure nous donne l’impression d’être vivante et n’en fini pas de grandir.
Avec ses formes non conventionnelles, ses passages plus ou moins secret et sa magnifique vue sur la ville, la Crazy House et un réel plus lors de notre visite à Dalat. Apportant quelques choses de différents en comparaison des pagodes et des règles strict en architecture.
L’entrée coûte 40,000 dongs par personne
L’adresse de la « Maison Folle » est : Crazy House, Phường 4, Thành phố Đà Lạt, Lâm Đồng, Vietnam
(Vous trouverez facilement votre chemin avec Maps.me ou Google maps en téléchargeant la carte du Vietnam et sa région afin de pouvoir l’utiliser en HORS LIGNE)

LES ALENTOURS DE DALAT

Il y a beaucoup à faire autour de la ville et prendre l’air est vraiment agréable dans ce coin du Vietnam. Le meilleur moyen pour prendre le temps d’apprécier ce qui vous entours à votre rythme et tout en en voyant un maximum est d’être véhiculé. Dalat et plus particulièrement sa région est réputée pour ses champs de fleurs à perte de vue ! Le spectacle peut y être vraiment sympathique ! Sans oublier les nombreux temples et autres activités plus en rapport avec la nature.

+ LINH PHUOC PAGODA, UNE ARCHITECTURE UNIQUE
À l’aube de notre deuxième jour à Dalat, nous avons loué un scooter afin de visiter les environs.
Cet édifice est remarquable de par sa taille, mais surtout de par les matériaux qui le composent tels que des morceaux de verres, de mosaïques et de terre cuites, il y en a vraiment de partout. Achevé en 1952, et souvent rénové et c’est un immanquable, surement l’un des temples le plus stylisé que nous ayons vu.
Depuis Dalat, comptez 15 minutes de scooter
L’entrée est gratuite.
En quittant les lieux, nous apercevons au loin une sorte de château, nous en prenons donc la direction. Il s’agit du Thanh That Da Thuoc, nous gravissons les marches menant à lui mais en y arrivant ces portes sont closes.

+ LE THIEN VIEN TRUC LAM MONASTERY
Quand nous sommes arrivés dans ce temple la première impression fut un sentiment de Zénitude. L’environnement est superbe avec son immense lac juste en dessous, les jardins sont magnifiquement arborés et les bâtiments de style japonais sont en parfait état poussent à la méditation. Le Monastère est situé dans une forêt de pins, le laissant à l’abri des regards. Et malgré sa renommée, il reste un temple calme et reposant.
Depuis Dalat, comptez 30 minutes de scooter
L’entrée est gratuite.

+ TREK SUR LE MONT LANG BIANG
Arrivé en début d’après-midi, nous avons eu un peu peur de ne pas pouvoir gravir le Mont Lang Biang avant la tomber de la nuit. Les guides à l’entrée nous ont annoncé que le trek durera environ 4 heures si nous ne prenions pas les jeeps nous permettant atteindre le premier palier, situé à environ en 1600m. Nous décidons tout de même de tout faire à pied, et prendre directement le chemin menant au sommet à 2167m, donnant un point de vue imprenable sur toute la région de Lam Dong.
Nous avons atteint le sommet en 2 heures, se fut un trek express mais la récompense valait bien l’effort fourni. Nous avons eu la chance d’apercevoir des gibbons, ces singes sont assez rares dans la région et ils évitent tous contact avec les humains.
La vue est juste incroyable depuis le sommet. Malheureusement, nous sommes tombé nez à nez (plus particulièrement derrière le panneau indiquant le sommet) un tas d’ordures. Bouteilles d’eau, sachets plastique et autres déchets! Quelle tristesse..

SI VOUS AVEZ RÉUSSI À ATTEINDRE LE SOMMET AVEC UNE BOUTEILLE D’EAU PLEINE,  DES SACHETS DE NOURRITURES ET AUTRES DANS VOTRE SAC, VOUS ÊTES DANS LA CAPACITÉ DE FAIRE LE CHEMIN INVERSE AVEC VOS EMBALLAGES VIDES VOIR MÊME EN RAMASSER SI VOUS EN VOYEZ. 
PENSEZ-Y, C’EST UN GESTE SIMPLE QUI FAIT DU BIEN À NOTRE PLANÈTE.

Je vous recommande de faire l’ascension complète par vos propres moyens. Évitez de prendre une jeep et apprécier ce moment, peut être que vous aussi vous aurez la chance d’apercevoir des gibbons !
Situé à environ 25km de Dalat au Nord, pour vous y rendre par vous-même en scooter (suivez votre GPS en utilisant Maps.me ou Google maps.)
Vous serez rapidement si vous êtes au bon endroit en voyant le panneau “Lang Biang” posé sur une colline à la “Hollywoodienne”.
Le parking est payant, je vous conseille de vous garer en dehors.
L’entrée coûte 20,000 dongs par personne.

+THIEN VIEN VAN HANH, LE GOLDEN BUDDHA
La nuit commença à tombée quand de loin nous avons aperçu l’immense bouddha doré sur une petite colline. Nous décidons d’y faire une halte afin d’en savoir plus. Pas de chance, les lieux sont fermés nous ne pouvons pas voir le temple mais nous capturons quelques images de ce fameux golden Buddha.
Comptez 10 minutes de scooter depuis Dalat.
L’entrée est gratuite

Vous pouvez aussi visiter :

+ LE TEMPLE TINK XA NGOC
Avant de partir à la conquête de la province de Dalat, nous avons visité un temple se trouvant en son sein. Le Tinh Xa Ngoc Tin. Essayez de le prononcer maintenant! Compliqué hein?
Le temple se trouvant sur les hauteurs du lac n’est pas le plus beau que nous ayons eu la chance de visiter, mais l’avantage, c’est qu’il n’est pas touristique et nous avons pu en faire le tour sans troubler la vie monastique. Nous voulions voir un deuxième temple se trouvant non loin de celui ci mais il était en rénovation.

+ LA CATHÉDRALE SAINT NICOLAS, L’ÉGLISE DOMAINE DE MARIE ET LE LYCÉE YERSIN
Ces trois monuments sont emblématiques à la ville. On peut clairement y apercevoir l’influence Française dans l’architecture de ces derniers.
– Les français débutèrent la construction de la Cathédrale Saint Nicolas en 1931 et elle prendra fin 11ans plus tard. Trois choses font d’elle un monument intéressant, pour commencer il y a son style « néo-roman », sa couleur saumon qui lui donne un air doux et apaisant et pour finir le sommet de son clocher et coiffé d’un coq, symbole français.
– Entouré de sublimes jardins, l’église Domaine de Marie construit entre 1930 et 1940 est aussi intéressant de part son architecture, sa douce couleur, et surtout pour ses jardin. Elle possède un petit air normand avec ses toits aigus parfaitement adaptés à la vie en altitude.

+ ELEPHANT WATERFALL/ THAC VOI
Située à environ 30km de Dalat, comptez une bonne heure de route pour l’atteindre.
L’entrée coûte 10,000 dongs par personne.

+ LE LAC TUYEN LAM
Située à environ 6km du centre-ville de Dalat, ce lac entouré d’une forêt peut être une belle parenthèse verte après la visite du Thien Vien Truc Lam monastery.

VOYAGE EN THAÏLANDE : QUE VOIR ET QUE FAIRE DANS LES PLAINES CENTRALES THAÏLANDAISE ?

VOYAGER DANS L’UNE DES PERLES DE L’ASIE : LA BELLE THAÏLANDE

Peu importe où vous vous trouvez dans le monde, peu importe le pays que vous explorez, nous sommes tous conscient qu’il existe une réelle différence de coutume, de dialecte, de climat ou de topographie d’un point cardinaux à un autres.  Prenez pour exemple votre pays d’origine, diriez vous qu’il n’existe pas de différences entre le nord et le sud ?
La Thaïlande ne déroge pas à la règle et assume pleinement cette diversité. La culture, la nourriture, les festivités et activités peuvent vous dépayser sans même que vous aillez à quitter le pays.
Nous avons donc pris le parti de découper le pays en zones. Trois différentes zones géographiques  qui seront le Nord, le Centre et enfin le Sud du pays.
Découvrez nos coups de cœur, nos incontournables et nos conseils  pour un voyage réussi en Thaïlande.

Les Plaines Thaïlandaise

NOTRE ITINÉRAIRE DANS LES PLAINES THAÏLANDAISE

Nous avons atterris BANGKOK pris un train jusqu’à -> KANCHANABURI nous avons pris un Bus -> AYUTTHAYA un train nous a conduis -> LOPBURI notre moyen de transport fut un train -> AYUTTHAYA trajet par voix ferroviaire-> PHITSANULOK encore une fois le train fut notre moyen de locomotion  -> SUKHOTHAÏ Cette fois se fut en Bus ->CHIANG MAÏ 

BANGKOK

La tentaculaire Bangkok est la capitale de la Thaïlande, c’est  8,281 millions d’habitants, 1569 km ², plus de 580 temples, des milliers d’endroits pour se régaler et le nom le plus long du monde, qui est :
« La Ville des anges, grande ville, résidence du Bouddha d’émeraude, ville imprenable du dieu Indra, grande capitale du monde ciselée de neuf pierres précieuses, ville heureuse, généreuse dans l’énorme Palais Royal pareil à la demeure céleste, règne du dieu réincarné, ville dédiée à Indra et construite par Vishnukarn » Qui dit mieux ?
La ville possède de fascinants attraits qui vaut le détour même si vous ne portez pas dans votre cœur les grandes villes. Comptez au minimum 2-3 jours pour avoir un aperçu et profiter de ce qu’elle a à offrir.

Vous avez un pied à  Bangkok, courez explorer :


+ Le Wat Traimit et en apprendre plus sur sa folle histoire. (entrée 40 bahts)
Ce temple est situé à la limite du quartier chinois et doit sa réputation à sa statue en or massif représentant Bouddha. « Une statue de Bouddha en stuc dorée à l’aspect peu attrayant resta 20 ans dehors sous un simple toit de tôles. Mais sous ce vieux stuc se caché l’un des plus beau trésor de la ville et surement même du pays : une statue en or massif. » 
Je vous conseille de prendre votre temps durant cette visite. Venez tôt le matin ou en fin de journée pour apprécier le lieu à sa juste valeur. Observez la vue, faites sonner les cloches entourant le temple et écoutez son histoire.

+ Le Wat Pho et son emblématique Bouddha coucher. (entrée 100 bahts)
Il s’agit de l’un des temples les plus anciens et l’un des plus grands de Bangkok, au sud du Palais Royal et à l’est du Chao Phraya, la rivière sacrée qui traverse la ville. Pour ceux rêvant de spiritualité et sérénité, c’est le bon temple surtout si vous y allez en fin de journée.

+  Le Wat Arun en appréciant la traversé du Chao Phraya. (entrée 50 bahts)

+ Le Wat Phra Kaeo et le Grand Palais. (entrée 500 bahts)

Vous pouvez aussi :

+ Explorer les ruelles de la ville jusqu’à vous perdre & testez la street food thaïlandaise.

+ Visiter les klongs et le marché flottant de Lat Mayom.

Il n’y pas mieux que de se perdre dans une ville pour en découvrir son âme. Bangkok ne fait pas exception à la règle. Il est tellement agréable de déambuler en toute tranquillité dans les rues et d’y faire ses propres découvertes.
Bangkok reste une étape incontournable de votre voyage en Thaïlande de part sa situation géographique vous permettant de circuler facilement dans le pays mais aussi de part toutes les activités qu’elle propose entre tradition et modernité.

KANCHANABURI

Si vous ne connaissez pas la province de Kanchanaburi, il est temps d’aller l’explorer. Située à l’ouest du pays, non loin de la capitale, vous pouvez y accéder aisément en train. À l’opposer de Bangkok, la ville Kanchanaburi portant le même nom que la province peut être un point de départ  dans votre itinéraire. Jouissant d’un climat assez frais grâce à sa situation géographique, son relief montagneux et sans oublier la rivière Kwaï, c’est une ville reposante mais à la fois distrayante. Kanchanaburi vous offrira de quoi faire pour quelques jours.

Vous avez un pied à  Kanchanaburi, courez explorer :

+ Le pont de la rivière Kwai

Et découvrez-y son histoire.

+ Le cimetière militaire de Kanchanaburi.
La visite du cimetière dépend entièrement de votre volonté. Nous ne sommes pas fan du tourisme « morbide » mais si vous êtes intéressé par l’histoire, ne vous posez pas la question, allez y faire un tour mais restez respectueux.

+ Le Wat Tham Khao Pun

+ Les différents temples entourant la ville

+ Le marché de nuit, les bars et les petits restaurants

+ Les Erawan Falls situées dans le parc national d’Erawan (entrée 200 bahts)
Sur plusieurs niveaux (sept exactement), les cascades d’Erawan sont connues pour ses eaux bleues et sa mythologie Hindouiste. Petit conseil, partez tôt et évitez les week-end ! Vous vous doutez bien que c’est un lieu touristique et non pas que pour nous étranger. Beaucoup de famille Thaï profitent des chutes pour se rafraichir et passer un bon moment. Donc pour cela, je vous conseil de louer un scooter si vous n’êtes pas effrayer de faire un peu de route. Vous pouvez également prendre le premier bus au départ de la gare routière de la ville qui vous mènera directement au pied des chutes.

 

Horaires : Ouvert de 8h00 à 16h00 toute la semaine. Les niveaux supérieurs ferme plus tôt. Donc n’hésitez pas à commencer par la fin !
+ Le parc national Lam Klong Ngu.
Peu visité, ce parc national vous reconnectera avec la nature. Comptez toutefois un peu moins de 3 heures pour vous y rendre depuis la ville.
Kanchanaburi est une ville rafraichissante qui vous permettra de vous évadez facilement de la tentaculaire ville de Bangkok sans pour autant vous en éloigner. Son lourd passé ainsi que sa nature vous donnera une autre dimension à votre voyage en Thaïlande.
Comment se rendre à Kanchanaburi :
Depuis Bangkok : des trains font la liaison entre ces deux villes, vous pouvez également prendre un bus.
Conseil: Le site https://www.thailandee.com vous aidera en ce qui concerne les transports dans le pays du sourire

AYUTTHAYA

Si vous aimez comme nous les vieux temples, les vestiges d’une civilisation ancienne, Ayutthaya sera donc une destination que vous apprécierez. Pour parler histoire, cette ville thaïlandaise fondée dans les années 1350 fut l’une des plus grandes cités du monde. Longtemps considérée comme la capitale du pays, elle fut malheureusement détruite par l’armée Birmane dans les années 1760 poussant le roi en charge à cette époque à fuir 80 km plus au sud et fonder l’incroyable capitale que nous connaissons à ce jour : Bangkok.
Son parc historique est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO et ce n’est pas pour rien. Ses immenses ruines, vestiges du passé sont visibles sur des kilomètres vous prouverons la puissance que fut cette ancienne capitale du Royaume de Siam.

Vous avez un pied à Ayutthaya, courez explorer :

+ Wat Phra Sri Sanphet (entrée 50 bahts)
Il est l’emblème d’Ayutthaya. Le What Phra Si Sanphet héberge aujourd’hui les vestiges de l’ancien palais.

+ Wat Mahathat (entrée 50 bahts)

C’est un des temples les plus connues de Thaïlande de part son histoire mais aussi de part sa statue de Bouddha avalé par les racines d’un arbre.

+ Wat Ratchaburana (entrée 50 bahts)
Ce temple fait partie des ruines les mieux conservées du site.

+ Wat Lokaya Sutharam (entrée gratuite)
Avec sa grande statue de Bouddha allongée mesurant plus de 35 mètres de long et haut de 8 mètres.

+ Wat Chai Wattthanaram (entrée 50 bahts)
Ce temple est remarquablement bien conservé et est architecturalement époustouflant ! Son emplacement est super pour un beau coucher de soleil !

Il y a encore de nombreux temples que vous pouvez explorez si vous en avait l’envie et le temps:

+ Wat Phu Khao Thong,
+ Wat Yai Chai Mongkol
+ Wat Phanan Choeng
+ Wat Phra Ram

+ Le Marché flottant d’Ayutthaya
Comment se rendre à Ayutthaya :
Depuis Bangkok : Des trains et des bus permettent de rejoindre Ayutthaya depuis Bangkok
Depuis Kanchanaburi : Des bus font également le trajet entre ces deux villes.
Conseil: Le site https://www.thailandee.com vous aidera en ce qui concerne les transports dans le pays du sourire.

LOPBURI

Pourquoi ne pas faire un tour dans la petite ville de Lopburi si vous êtes sur Bangkok ou Ayutthaya.
Connu pour sa colonie de singes, Lopburi propose toutefois quelques temples ainsi qu’un musée dédier aux artefacts Thaïes.
Il ne vous fera peut de temps pour arriver à destination et une demi journée sera suffisant pour faire le tour de la ville.

Si vous avez un pied à Lopburi, courez explorer:

+ Le Phra Narai Ratchaniwet
Vous trouverez en ce lieu le Palais de l’ancien roi Narai ainsi que le musée national.

+ Le Wat Phra Si Ratana Mahathat
Situé en face de la gare, ce temple est le plus vieux de le ville et était autrefois sûrement le plus grand.

 

+ Le Phra Prang San Yod
Il est sûrement le temple le plus connu de la ville. C’est effectivement en ce lieu vous retrouver la majorité de la colonie de singes qui a élu domicile dans la ville.

+ Le Night Market
Comme à mon habitude, je vous conseil de faire un tour au marche de nuit. La nourriture y est bonne, abondante et pour tous les goûts. C’est toujours un moment de plaisir de déambuler être les étales et puis, vous ne trouverez pas mieux en terme de prix. Il se trouvera non loin de la gare, vous ne pourrez pas le rater.

+ Le Monkey Festival
La fête des singes à Lopburi a lieu chaque année et généralement c’est le dernier dimanche de novembre. Cette célébration rend honneur au dieu singe Hanuman a travers les singes qui sont des animaux sacrés. Un banquet géant est organisé dans les temples, mais c’est principalement au Phra Prang San Yod que les festivités se passent.