De Kanchanaburi à Ayutthaya

La route pour rejoindre Ayutthaya fut assez agréable et rapide. Nous avons pris un bus confortable depuis la station de Kanchanaburi nous menant à la ville de Suphanburi ou nous devons faire un changement pour rejoindre Ayutthaya. Nous n’avons pas attendu longtemps avant de repartir cette fois ci en mini-bus. L’ensemble du trajet s’est bien passé.

Ayutthaya ancienne capitale du royaume de Siam

Nous y sommes, l’ancienne capitale du royaume de Siam: Ayutthaya… Nous partons directement en direction de notre hôtel afin de déposer nos énormes backpacks puis de pouvoir être libre de nous balader dans la ville.

La ville d’Ayutthaya, fondée en 1350, fut la deuxième capitale du royaume de Siam. Entre le XIVe et le XVIIIe siècles, cette cité florissante devint l’une des agglomérations les plus grandes et les plus cosmopolites du monde, ainsi que le centre mondial de la diplomatie et du commerce. Ayutthaya était construite sur une île entourée de trois fleuves la reliant à la mer, à un emplacement stratégique, au-dessus de la barre du golfe de Siam, qui la mettait à l’abri des attaques de navires de guerre étrangers. Cette position, la protégeait également des inondations saisonnières.

La ville fut attaquée et rasée en 1767 par l’armée birmane, qui en chassa ses habitants. Elle ne fut jamais reconstruite au même endroit et ses ruines constituent aujourd’hui un vaste site archéologique.

Ce site inscrit au Patrimoine mondial se trouve sur le territoire du district de Phra Nakhon. Sa superficie est de 289 hectares.

Ancien centre urbain, Ayutthaya présente aujourd’hui un ensemble de vestiges caractérisés par ses prangs (tours reliquaires) et ses monastères bouddhistes aux proportions gigantesques qui donnent une idée de la dimension passée de la ville et de la splendeur de son architecture.

Aujourd’hui, ce sont les ruines archéologiques dont nous allons faire le tour. Nous louons des vélos afin de pouvoir nous déplacer plus facilement dans le dédale des ruines dispersées dans toute la nouvelle ville. Ces vestiges reposent sur une île car ils sont entourés par le fleuve Mae Nam Chao Praya . Il faut s’y balader pour vraiment ressentir cette puissance que devait être cette cité avant sa destruction. Aujourd’hui, le temps a fait son œuvre sur les briques de couleur rouge des monuments encore débout, la nature y pousse à travers laissant entrevoir une certaine harmonie.

Wat Chaiwatthanaram

Ceux sont les premières ruines que nous visitons de la matinée. Le Wat Chaiwatthanaram est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. Édifié vers 1630 par le roi Prasat Thong, son nom signifie littéralement « Temple de l’ère longue et glorieuse ». D’une architecture symbolique typique, il est dominé par un prang khmer de 30 mètres de hauteur, symbolisant le centre de l’Univers. Tout autour, divers plateaux carrés de hauteurs différentes, sur lesquels s’élèvent 8 stupas. La quasi totalité des statues de Bouddha sont décapités, c’est souvent le cas dans les ruines de temples que nous avons visité. Œuvre des Birmans durant la guerre ou actes de pillages, la beauté des ruines n’en demeure pas moindre.

wat-chaiwatthanaram-1

Wat Lokaya Sutharam

Il est connu sous le nom de Wat Phra Non, le temple du Bouddha couché, puisque s’y trouve la plus grande statue de Bouddha couché de la ville d’Ayutthaya, 42 mètres de long et 8 mètres de haut. Il a été restauré en 1956.

wat-lokatya3

Wat Mahathat

Il s’agit surement du temple le plus connu et le plus visité à Ayutthaya en raison de sa célèbre tête de bouddha emprisonnée dans les racines d’un arbre.

Il s’agit également d’un des plus beaux temples de la ville. À l’entrée, un bouddha semble se poster en gardien du temple, tandis que le long des murs se dressent toute une rangée de bouddhas en tailleur dont la plupart ont malheureusement été décapités, victimes de pillage.

Le temple fut construit par Borommaracha Ier en 1374, par la suite complété par le roi Songtham (1610-1628). Il occupait une place religieuse particulièrement importante. Le Wat Mahathat était le temple qui recevait la protection du roi, il était considéré comme le centre religieux mais également comme le centre de l’univers.

wat-mahathat-7

Wat Phra Si Sanphet

L’un des plus grands temples d’Ayutthaya, le Wat Phra Si Sanphet était le temple de la famille royale, d’ailleurs rattaché au palais royal construit sous le roi Trailok (1448-1488). Seuls les membres de la famille royale avaient le droit d’entrer pour prier. Le temple est caractérisé par ses trois prangs. Ils accueillaient les cendres royales. Les cendres des rois Trailok, Borom Rachathirat et Rama Thibodi II ainsi que des reliques de Bouddha reposeraient dans ces trois prangs. Le temple était entouré d’un étang avec des fleurs de lotus. A l’intérieur, trônait une gigantesque statue de Bouddha commandée par le roi Rama Thibodi II. Haute de 16 mètres et recouverte de 250 kilos de feuilles d’or, elle était un témoignage de la puissance du royaume de Siam de l’époque. Elle ne résista malheureusement pas aux envahisseurs birmans au XVIIIème qui la firent fondre.

wat-phrasisanphet-1

Wat Ratchaburana

Autre temple incontournable, le Wat Ratchaburana où l’on peut encore admirer quelques fresques à l’intérieur. Ce temple fut construit au XVème siècle par le roi Borommaracha II, le septième souverain d’Ayutthaya. Il fut édifié en 1424 en la mémoire de ses deux frères morts au cours d’un duel à dos d’éléphant qui devait déterminer lequel des deux succéderait à leur père, le roi Intharacha Ier. Bien que victime d’un incendie en 1967, les travaux de restauration permettent d’admirer toute la splendeur du monument avec ses tours, son prang central et sa crypte.

Il est temps pour nous de rentrer car la pluie arrive. Nous n’avons pas pu faire la totalité des temples mais cela nous laisse de quoi faire pour le prochain trip en Thaïlande !

Prix des entrées :

Wat Chaiwatthanaram : l’entrée du site coûtera 50 bath.

Wat Lokaya Sutharam est gratuit.

Wat Mahathat : l’entrée du site coûtera 50 bath.

Wat Phra Si Sanphet : l’entrée du site coûtera 50 bath.

Wat Ratchaburana : l’entrée du site coûtera 50 bath.

Où dormir :

Nous vous proposons le Somjai Place Ayutthaya, il se situe à quelques rues du terminal de Bus. Offrant des chambres climatisées donnant sur une rue calme pour 1 nuit cela vous coûtera moins de 360 bath soit 9€.

Comment se rendre à Ayutthaya depuis Kanchanaburi :

Plusieurs options s’offrent à vous, nous vous proposons la plus économique.

Le bus qui n’est malheureusement pas direct, propose toutefois un trajet avec un prix attractif.
De Kanchanaburi à Suphanburi le trajet vous coûtera 50 bath avec des bus toutes les 20 minutes. Et ensuite de Suphanburi vers Ayutthaya ce sera 40 bath avec un départ toutes les demi heures.

Nos articles sur la Thaïlande

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

© On est bien ailleurs 2016-2017. Tous droits réservés. Design, textes et photos par Chrys Boraschi & Jérémy Marion, sauf si spécifié.