Jungle Trekking and Éléphant care au nord de Chiang Maï

Nous avons décidé de faire une excursion de deux jours dans la province de Chiang Maï afin de profiter des avantages que nous offres les environs. Au programme, nous allons nous occuper des éléphants et également faire un trek dans la jungle de Ban Huay Sieo qui nous mènera aux ethnies du nord de la Thaïlande.
Nous partons assez tôt le matin pour nous rendre à notre première étape. Un pick up nous récupère près de notre guest house et nous avalons les kilomètres pendant près d’une heure. Nous ne sommes pas seul pour cette aventure, nous faisons connaissance de nos compagnons de voyages pour les 48 heures à venir.

Nous arrivons au lieu de rendez-vous où nous allons nous occuper d’une famille d’éléphant composée d’un male d’une femelle et d’un petit éléphanteau. Dans un premier temps, nous faisons connaissance avec le propriétaire nous expliquant comment il a réussit à récupérer deux éléphants en mauvaise santé du fait de l’acharnement des touristes à vouloir absolument monter sur leur dos pour une ballade de quelques minutes et du mahout qui ne voyait en ces animaux qu’un moyen de gagner plus d’argent.

Après les présentations avec la famille, nous leurs donnons quelques fruits et morceaux de cannes à sucre qu’ils s’empressent d’engloutir. Nous en profitons pour les caresser et faire des clichés souvenir de cet incroyable instant.

Après le repas vient le bain de boue indispensable à leur hygiène. Les parasites qui vivent sur leur peau sont ainsi écrasés et détruits par la carapace solide que forme la boue en séchant. En s’évaporant, cette boue rafraîchit les éléphants, qui n’ont pas de glandes sudoripares, remplissant un peu le même rôle que la sueur. Enfin, elle entretient et assouplit la peau, remplaçant les glandes sébacées, absentes, elles aussi, chez les éléphants. Le massage à la boue commence, les éléphants se laisse tomber dedans, l’éléphanteau s’amuse à éclabousser tout le monde. Ce fût un grand moment avec énormément de fou rire et d’admiration pour ces animaux que l’on a pas souvent la chance de côtoyer. La dernière étape avant de repartir dans la jungle est de les laver une fois la boue sèche.

Nous nous dirigeons donc tous vers la rivière non mécontent nous aussi de pouvoir nous rincer. Mais il faut être clair, la baignade tourna rapidement en guerre aquatique ou humains et pachydermes sont rivaux. Le résultat fût sans appel, ces gros mammifères pourvus d’un trompe nous on lavé de la tête au pied avant même d’avoir eu le temps de répliquer. Mais nous avouons notre défaite et en profitons pour nous amuser avec eux avant de partir.

Il est temps pour nous de quitter le sanctuaire pour rejoindre notre guide pour deux jours de trek dans la jungle Thaïlandaise. Nous avons vraiment apprécié ce moment avec les éléphants loin du tourisme de masse voulant seulement se faire balader sur leur dos.

Tama est le nom de notre guide. Dès le début, nous avons remarqué à quel point il apprécie ce qu’il fait et l’échange avec lui est extraordinaire. Nous nous arrêtons souvent en chemin pour manger, observer et apprendre des choses appartenant à son royaume comme il aime le dire. Par exemple manger des fourmis à tête rouge ayant le goût du citron ou des fleurs comestibles tombant des arbres environnants, nous observons la faune presque invisible pour nos yeux. Notre première pause se fait au pied d’une cascade, nous en profitons tous pour manger et se rafraîchir car la chaleur au cœur de la jungle est assez pesante surtout avec le taux d’humidité élevé en cette saison.

L’eau est à contrario très fraiche mais la baignade fût trop courte, il est temps de reprendre notre route en direction du village de Tama qui se trouve encore à quelques heures de marche. Sur le chemin nous avons pu admirer de magnifiques paysages entre jungle et rizières, manger de nombreux fruits avant d’atteindre notre point de chute.

Nous y voilà, après une demie journée de marche intensive. Le village s’étend sur plusieurs parcelles agricoles, Tama nous amène chez lui et nous explique ou nous allons loger pour la nuit. Il a construit une petite maison permettant d’y faire dormir une dizaine de personnes. La structure est assez rudimentaire mais protège de la pluie.

Nous nous débarrassons tous de nos backpack afin d’aller chercher du bois pour le feu de ce soir et surtout nous voulons voir à quoi ressemble la vie d’un village isolé de part sa situation géographique. Le temps passe vite et il est déjà l’heure d’aller préparer le repas, le soleil est couché quand nous commencions à manger tous ensemble. Nous profitons de ce moment pour faire plus ample connaissance avec les membres du groupe. Nous échangeons nos expériences de voyage et nos péripéties. Ce fût une soirée replie d’échange, de fou rire. Une chose est sur, nous allons nous revoir.

Le lendemain, le réveil a été assez compliqué. La nuit a été froide et courte mais le petit déjeuné qui n’était pas du tout petit d’ailleurs nous à mis en forme pour repartir dans la jungle. Le trek à durer une demie journée, nous nous sommes arrêter a une autre cascade pour une fois de plus profiter de la fraicheur de ses eaux. Nous devons dire au revoir à Tama, une personne formidable et un guide d’excellence. Il est temps pour nous de rejoindre la rivière pour un bamboo rafting avant de retourner à Chiang Maï.

Mais une chose est sur, ce fût une incroyable expérience sportive et émotionnelle.

Le prix du trek :

Comprenant deux jours et une nuit dans la jungle (nourrir les Élephants, le guide, le transport , la nourriture et le bambou rafting). Nous en avons eu pour 2000 bath par personne soit environ 53€ après avoir fait plusieurs agences qui organisent ce genre d’événement ,nous pensons que celle ci est la moins chère. N’hésitez pas à faire marcher la concurrence!!

Nos articles sur la Thaïlande

3 réponses
  1. Laureen
    Laureen dit :

    Bonsoir, je suis à la recherche d’un trek sans exploitation des elephants, et j’ai adoré lire votre experience ! pourrais je avoir le nom de l’agence de ce trek .? merci je pars dans 1 mois

    Répondre
    • Jérémy Marion
      Jérémy Marion dit :

      hello Laureen
      Nous sommes passés par une agence ce trouvant dans la vieille ville, pour le nom je ne me rappel pas. Mais je peux te donner le point géographique si celà peut d’aider.

      Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

© On est bien ailleurs 2016-2017. Tous droits réservés. Design, textes et photos par Chrys Boraschi & Jérémy Marion, sauf si spécifié.