Passer une journée au Lanta Animal Welfare.

S’était un de nos objectifs durant notre voyage, aider. Animaux ou humains, nous voulions donner de notre temps pour une cause qui nous touche. Nous nous étions renseignés avant de partir, et cette association nous a marqué.

« Alors qu’il traverse la Long Beach de Koh Lanta, Dok Dek, un chien se fait prendre à parti par des jeunes. Il est entré dans Lanta Animal Welfare comme étant un chien totalement traumatisé. Il est difficile d’aimer la vie et les hommes quand quelqu’un vous verse de l’huile bouillante sur la tête.

L’épreuve de Dok Dek n’est qu’un exemple des nombreux cas où Lanta Animal Welfare, un organisme de bienfaisance basé sur l’île Thaï de Koh Lanta, traite tous les jours. « Le principal objectif de Lanta Animal Welfare est la stérilisation », a expliqué Jon Corke, directeur général de l’organisme de bienfaisance. » Nous essayons d’éduquer les gens du pays, nous voulons réduire le nombre d’animaux errants aussi, mais notre solution est la stérilisation.  »

L’organisme de bienfaisance a été fondé par Junie Kovacs qui, en venant à Koh Lanta et ouvrant la première école de cuisine thaïlandaise sur l’île a rapidement réalisé que quelque chose devait être fait pour le grand nombre de chiens et de chats errants. À ce jour, les bénéfices de Time For Lime sont le « sang » de Lanta Animal Welfare. C’est cet argent, avec les dons généreux de particuliers et d’entreprises locales, qui leur a permis de traiter plus de 5 000 animaux depuis leur ouverture en 2005. »

Ce sont les bénévoles qui nous on accueillis et après une présentation de l’association et d’eux même, les bénévoles prennent le temps de répondre aux questions des visiteurs. Vous pouvez visiter le centre à partir de 11 heures du matin. On vous montrera les box pour la nuit les box pour les animaux qui sont en soin ou en convalescence, le bloc opératoire, la salle de confection des repas pour les animaux et également les photos des animaux adoptés par des gens des quatre coins du monde.

Les animaux on une incroyable liberté si nous comparons par exemple avec les SPA que j’ai pu voir en France. Les chats se balade toute la journée en toute quiétude et sont placés dans leurs box que le soir, les chiens ont des grands espaces dans un terrain clôturé. Les bénévoles nous expliques qu’ils sont placés selon leurs caractères et leurs sociabilités afin de créer des groupes homogènes et sereins. Il faut donc comprendre qu’il y a un long travail d’étude des comportements des pensionnaires et une rigueur afin d’obtenir la meilleure des ententes possible.

Nous avons eu la possibilité de nourrir les chats et de faire des câlins aux chiens voir même de les promener aux alentours. Je n’ai jamais trouvé ailleurs un tel contact entre l’animal, le bénévole et le visiteur, les animaux semble apaisés malgré les cruautés que certains on pu subir d’ailleurs nous n’avons pas entendu d’aboiement intensif surement grâce a cette semi liberté qu’on les animaux.

Libre à vous par la suite de faire un bon financier soit sur place en achetant un paquet de croquette, un tee-shirt ou des stickers.

Nos articles sur la Thaïlande

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

© On est bien ailleurs 2016-2017. Tous droits réservés. Design, textes et photos par Chrys Boraschi & Jérémy Marion, sauf si spécifié.