Kampong Thom, au coeur des temples Préangkorien

Après 3 heures de bus, nous voilà arrivés à Kampong Thom. Par chance une autre personne descend non loin, de Seng Chenghorn Guesthouse qui sera notre refuge pour les prochains jours.

Cette petite ville située à mi-chemin entre Siem Reap et Phnom Penh, qui et traversée par la rivière Stung Sen. Il s’agit d’un point de départ idéal pour la visite d’un ensemble de temple de l’art Préangkorien (6ième siècles), que nous avons choisi de visiter.

Le Sambor Prei Kuk

Ils furent fondés au 6ième siècle, par le royaume de Chenla ou Chen-La qui a précédé l’empire khmer. Au 8ième siècle, le royaume Chen-La sera divisé en deux : le Chen-La de Terre au Nord et le Chen-La d’Eau au Sud. La séparation est dut au développement plus rapide du Sud. Toutefois, au 10ième siècle l’expension d’Angkor réunifiera les deux territoires.

À l’époque la capital Ishanapura , qui est actuellement connu sous le nom de Sambor Prei Kuk, était divisée en trois partie. Durant notre exploration des lieux, nous avons tout d’abord visité le Prasat Sambor , Prasat Tor et le Prasat Yeay Peau.

Prasat Sambor

Nous partons tôt en scooter, en direction du Prasat Sambor situé à 40 km environ de la ville de Kampong Thom. Le chemin nous séparant des temples se passa sans encombre. Traversant petits villages et rizières, nous croisons de nombreux enfants rentrant de l’école tous heureux de nous saluer en nous voyant arrivés. Il est difficile de résisté a tant de sourires, du coup nous arrêtons pour échanger quelques phrases en anglais et nous les faisons rires en essayant de dire quelques mots en khmer. Mais il est déjà temps de partir, car l’heure défila rapidement en compagnie de ces jeunes cambodgiens.

Nous y voilà, les ruines du Prasat Sambor se tiennent devant nous. Ces constructions toutes entièrement constituées de briques étaient dédiées à Ghambireçvara-Çiva, « le seigneur insondable ». Le sanctuaire n’est pas très étendu mais il possède un grand nombre de construction en périphérie. Nous avons pu observé la restauration d’une des structure composant le Prasat Sambor, le travail y est incroyable. Les temples, du à leur mauvaise état et au terrain sablonneux, on une forte tendance à soit s’ouvrir en deux, soit s’effondrer sur eux même. Et c’est là que le travail des restaurateurs rentre en jeux. Ils commencent généralement par ceinturer le bâtiment ou à le soutenir à l’aide de poutre en bois, avant de les démanteler brique par brique. Et de le reconstruire sur des fondations saines et solides. Nous continuons notre chemin en nous enfonçant un peu plus dans la forêt en direction du Prasat Tor.

Prasat Tor

À notre grande surprise nous ne croisons aucun visiteur. Nous longeons les murs d’enceinte encore présente, et nous imaginons assez facilement ce que ces temples devaient être à l’apogée du royaume du Chen-La. Ce site datant du 9ième siècle est encore très peu restauré. Malgré tout, ces lieux servent encore au khmer pour leur culte des divinités. À l’entrée du temple appelé aussi temple des lions en raison des deux magnifiques gardiens sculpter sous la forme de ces majestueux animaux. Nous quittons ce lieu dans le silence afin de rejoindre le Prasat Yeay Poun.

Le Prasat Yeay Peau

Nous continuons de traverser la forêt dans le calme et la sérénité. Là encore, nous nous croisons aucuns visiteurs sauf de jeunes enfants jouant sur leur vélos et nous proposant des kramas pour quelques Real. Nous déclinons gentiment avant de reprendre notre chemin. Nous marchons quelques minutes avant d’atteindre le groupe sud des temples.

Le Prasat Yeay Peau est composé de 22 sanctuaires datant du 7ième siècle durant le règne d’Isanavarman I et sont dédiés à Shiva.

Suite à cette visite qui nous à fait voyager dans le temps, nous décidons de rentrer sur Kampong Thom afin de nous rendre dans un temple ayant pour nom le Wat Kompong Thom ou également connu sous le nom d’Indrisamvora Pagoda.

Indrisamvora Pagoda (Wat Kampong Thom)

Wat Kampong Thom, également connu sous le nom de Wat Indrisamavora. Ce vieux temple est un lieu saint qui couvre 2,053 mètres carrés. Des statues liées à l’histoire du Bouddha se trouvent dans la pagode. Les clôtures de la pagode sont peintes dans beaucoup de couleurs et de styles différents.

Le Wat Phnom Santuk

Le lendemain, nous prenons de nouveau les scooters afin d’aller explorer les environ de la ville. Nous avons entendu parler du Wat Phnom Santuk situé sur une petite colline à 15 kilomètres de la ville.
Phnom Santuk est une « montagne » bouddhique sacrée, (plutôt une grande colline en fait) et un lieu de pèlerinage populaire dans la région. Il y a deux possibilités d’ascension pour atteindre le temple. Soit vous montez directement au sommet avec votre moyen de locomotion, soit, vous gravissez les 809 marches comme nous l’avons fait.
Au sommet, une belle vue sur la campagne environnante nous attend mais également différentes représentations de Bouddha couché sculptée dans la roche.

D’après l’histoire, la construction du temple et les statues on étaient érigées durant le règne de Preah Ponhea Dharma Reacha (1474-1494). Faites attention aux singes qui trainent en bandes dans les environs et n’oubliez pas vos clefs sur votre scooter comme on pu le faire un jeune couple d’Américain. Ils se sont retrouvés coincé au sommet pendant des heures à attendre l’assistance du magasin de location.

Notre séjour à Kampong Thom arrive déjà à sa fin, demain nous prenons la route pour rejoindre Kampong Cham. Nous avons apprécié les lieux autour de la ville plus calme et plus typique que la folie de Siem Reap.

Les prix des entrées :

Pour la visite de l’ensemble des Temples du Sambor Prei Kuk, l’entrée vous coutera 3$ par personne. Si vous voulez un guide qui vous compte l’histoire des temples cela vous coutera 6$. Les autres activités que nous avons faite sont gratuites. La location d’un scooter vous coûtera entre 5 et 8$.

Où dormir :

Nous vous conseillons le Seng Chhenghorn guesthouse, légèrement à l’extérieur du centre de la ville mais il propose des vélos gratuit pour 2 heures. La location de scooter est également possible. Une nuit vous coutera 7$ pour deux personnes.

Comment se rendre de Siem Reap à Kampong Thom:

Pour notre part nous avons pris un bus local le voyage nous coutera 5$ par personne

Nos articles sur le Cambodge

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

© On est bien ailleurs 2016-2017. Tous droits réservés. Design, textes et photos par Chrys Boraschi & Jérémy Marion, sauf si spécifié.